Iösch-Lorcini, Marie

Marie (Emma) Iösch-Lorcini (née Iösch, m. Lorcini). Harpiste, professeure (Montréal, 1er janvier 1930). Premier prix harpe (CMM) 1951.

Iösch-Lorcini, Marie

Marie (Emma) Iösch-Lorcini (née Iösch, m. Lorcini). Harpiste, professeure (Montréal, 1er janvier 1930). Premier prix harpe (CMM) 1951. Elle étudia d'abord le piano à l'École supérieure de musique d'Outremont (École Vincent-d'Indy) avec soeur Rita de la Croix (1940-43), puis la harpe qu'elle travailla au CMM sous la direction de Marcel Grandjany (1943-51). Harpe solo de l'OSM (1946-69), c'est avec cet orchestre qu'elle fit ses débuts comme soliste dans l' Introduction et Allegro de Ravel (1954). Elle créa à Toronto (1952) la Suite pour harpe et orchestre de chambre de Harry Somers, oeuvre reprise au Festival de Stratford en 1955 et dans un film de l'ONF, puis (1959) participa à la première de Pièce concernante n 3 de Jean Papineau-Couture avec l'OSM et à celle (1961) de Jeux de quartes de Michel Perrault à la SRC. En 1961, elle se fit entendre lors de la Semaine internationale de musique actuelle présentée dans le cadre des Festivals de Montréal. Tout en se produisant dans de nombreuses émissions à la SRC, elle enseigna la harpe à l'École Vincent-d'Indy (1960-69).

Établie en Ontario en 1969, Marie Iösch-Lorcini devint harpe solo de l'Orchestre philharmonique de Hamilton, de la Sinfonia et de l'OS de London (Orchestra London Canada). Elle s'est produite en récital et a joué dans les orchestres des festivals de Guelph et de Stratford et pour les NMC à Toronto. En 1978, avec la flûtiste Paula Elliott, elle créa à Guelph les Six Country Sketches de Jean Anderson. En 1981, lors d'un concert de la SMCQ, elle joua avec Bruce Mather une oeuvre qu'elle lui avait commandée, Coulée de Serrant. Elle participa aussi à la première de Noël de Nancy Telfer avec le Guelph Chamber Choir en 1987.

Elle est professeure à l'Université de Western Ontario (1969 -) ainsi qu'à la Hamilton Suzuki School of Music (1984 -) où elle enseigne la harpe selon la méthode Suzuki.

Elle est la fille de la violoncelliste Marthe Delcellier et du violoniste Pierre Iösch qui ont fait partie du Montreal Orchestra, de l'OSM et de la Petite symphonie de Montréal.

DISCOGRAPHIE : voir DISCOGRAPHIES de J. Beaudry, Chorale Bach de Montréal, OSM et Waddington.


Lecture supplémentaire

  • Walton, Mike. 'Marie races around country with 90-pound concert harp,' Hamilton Spectator, 27 Mar 1976

    Musiciennes de chez nous