Ireland, Margaret Ann

Margaret Ann Ireland (mariée Carter puis Nagel). Pianiste, réalisatrice (Winnipeg, 23 mars 1928). Élevée à Toronto, Margaret Ireland prend ses premières leçons de piano à l'âge de six ans. À huit ans, elle reçoit une bourse pour étudier au Toronto Conservatory of Music.
Margaret Ann Ireland (mariée Carter puis Nagel). Pianiste, réalisatrice (Winnipeg, 23 mars 1928). Élevée à Toronto, Margaret Ireland prend ses premières leçons de piano à l'âge de six ans. À huit ans, elle reçoit une bourse pour étudier au Toronto Conservatory of Music.


Ireland, Margaret Ann

Margaret Ann Ireland (mariée Carter puis Nagel). Pianiste, réalisatrice (Winnipeg, 23 mars 1928). Élevée à Toronto, Margaret Ireland prend ses premières leçons de piano à l'âge de six ans. À huit ans, elle reçoit une bourse pour étudier au Toronto Conservatory of Music. Parmi ses professeurs du TCM figurent Healy Willan et Hayunga Carman (1939-1945). Une première composition, Pioneer Lullaby, est publiée par Gordon V. Thompson Ltd. en 1939. Ireland étudie plus tard avec Mieczyslaw Horszowski à New York (1945-1950), Friedrich Wuehrer à Salzbourg et à Vienne (1951) et Marguerite Long à Paris (1952).

Carrière à titre de pianiste
Après ses débuts avec le Toronto Symphony Orchestra (5 décembre 1944), elle donne des récitals-causeries à la radio de la SRC (1949-1952) et joue en public et à la radio au cours de plusieurs tournées en Europe, dont deux en Union soviétique (1960, 1962). Elle fait ses débuts new-yorkais au Town Hall en 1963. Son répertoire inclut des œuvres de Robert Fleming, Oskar Morawetz (qui lui dédie sa Fantasy en ré mineur) et Arnold Walter. Elle fait plusieurs enregistrements pour Capitol. Elle se retire en 1967 et, deux ans plus tard, devient réalisatrice à la SRC de Toronto.

Sa carrière comme réalisatrice

Elle est responsable d'émissions radiophoniques telles qu'« Afternoon Concert » et « Music Heritage ». Sa série « Musicscope » (1971-1972) mérite un Major Armstrong Award à Chicago en 1972. La même année, Ireland s'établit à New York comme réalisatrice à la pige. Elle produit en tout plus de 1000 émissions pour d'importants réseaux radiophoniques au Canada, aux États-Unis, en Europe ou au Moyen-Orient. Ses documentaires sur Marian Anderson (1973), Arthur Rubinstein (1973) et Jascha Heifetz (1974) ainsi que sa série de 13 émissions « The Life and Times of Igor Stravinsky » (1976) sont tous créés aux É.-U., mais ils sont aussi radiodiffusés à la SRC. En 1976, elle devient consultante à la production de la Broadcasting Foundation of America. Elle se retire à Saint-Jean, N.-B., en 1986 et est nommée membre du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick en 1990.

Discographie

Chopin Sonate op. 35, Tansman Suite dans le style ancien, Szymanowski 4 Mazurkas : 1964; Cap SW-6065.

Schubert Impromptus op. 90, Rachmaninov 6 Préludes tirés de l'op. 23 : 1963; Cap SW-6058.

Villa-Lobos « Ciclo Brasileiro » tiré de Bachianas Brasileiras, Granados « Suite » tirée de Goyescas : 1963; Cap SW-6057.

Bibliographie

Ev CRANDALL, « Margaret Ireland : musician-producer », Sound, II (nov. 1971).


Lecture supplémentaire

  • Crandall, Ev. 'Margaret Ireland: musician-producer,' Sound, vol 2, Nov 1971