Compagnie minière IOC



Compagnie minière IOC

La Compagnie minière IOC est constituée en société en 1949 par des capitaux des compagnies Labrador Mining and Exploration et Hanna Mining pour exploiter les quelque 400 millions de tonnes de réserves de MINERAI DE FER à ciel ouvert trouvées dans le centre du Québec et au Labrador à la fin des années 40. Dans le but d'acheminer le fer vers le port de SEPT-ÎLES sur le Saint-Laurent, la compagnie entreprend la construction du CHEMIN DE FER QUEBEC NORTH SHORE AND LABRADOR (573 km de long, achevé en 1954), de deux centrales d'énergie hydroélectrique, d'un immense terminal d'expédition sur le site des sept mines et des villes de Sept-Îles et de SCHEFFERVILLE. La construction nécessite un transport important par avion, 13 pistes d'atterrissage et près de 6900 travailleurs. La première expédition de fer quitte Schefferville le 15 juillet 1954. La société ouvre des installations minières, une centrale de concassage, une usine de bouletage et des bureaux à LABRADOR CITY au début des années 60. En 1954-1955, IOC construit des installations à CONTRECOEUR sur la rive Sud du Saint-Laurent, entre Québec et Montréal, pour transborder le minerai sur les barges des Grands Lacs. Le transbordement n'est plus nécessaire après l'ouverture de la VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT, mais les docks sont encore utilisés. En 1983, la société met fin à ses activités à Schefferville.