Panneton, Isabelle

Le catalogue de Panneton inclut une vingtaine d'oeuvres qui ont été diffusées tant au Québec qu'à l'étranger, notamment à Paris, Vienne, Genève et Bruxelles.

Panneton, Isabelle
La compositrice Isabelle Panneton (avec la permission de l'artiste).

Panneton, Isabelle

 Isabelle Panneton. Compositrice, professeure (Sherbrooke, Québec, 27 novembre 1955). Premier prix contrepoint (CMM) 1977, premier prix harmonie (CMM) 1979, premier prix fugue (CMM) 1980, premier prix analyse (CMM) 1981, premier prix composition (CMM) 1984. Isabelle Panneton commence sa formation musicale par le piano avec Irène Ducharme (1964-1973). Elle étudie ensuite au Conservatoire de musique du Québec à Montréal, où ses professeurs incluent Magdeleine Martin, Andrée Désautels, Gilles Tremblay, Micheline Coulombe Saint-Marcoux, Yves Daoust et Clermont Pépin. Boursière du Conseil des arts du Canada et du gouvernement du Québec, elle étudie en Belgique avec Philippe Boesmans de 1984 à 1987 et assiste en 1986 à des séminaires de composition à l'IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) de Paris, où elle étudie les œuvres des compositeurs Tristan Murail, Wolfgang Rihm, Michael Levinas et Marco Stroppa. En 1994, elle participe aux séminaires Technology and Composition donnés par les compositeurs Jean-Claude Risset et Michael Jarrell à l'académie estivale de l'IRCAM.

Le catalogue de Panneton inclut une vingtaine d'oeuvres qui ont été diffusées tant au Québec qu'à l'étranger, notamment à Paris, Vienne, Genève et Bruxelles. En 1985, elle remporte le prix de musique de chambre au concours national de la SDE Canada avec Surimpression (1984) pour flûte, clarinette, tuba et piano, et son œuvre Voilage (1984) pour flûte, hautbois, clarinette, basson, piano et quatuor à cordes est sélectionnée par la SRC pour représenter le Canada à la Tribune internationale de l'Unesco à Paris. À la légère (1985) pour mezzo-soprano, flûte, clarinette, basson, piano, violoncelle et contrebasse est créée à Liège en 1985, lors du Festival de Wallonie, sous la direction de Claude Ledoux. Son œuvre Récits (1987), pour grand orchestre, est créée en 1989 par l'Orchestre métropolitain, tandis que Chants d'août (1988) pour flûte et piano est créée l'année suivante par Lise Daoust et Louise Bessette au Festival de musique actuelle de Victoriaville. Tierce en Trio (1990) est jouée par le Trio de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) en 1991 et Trois fois passera (1991) pour orchestre à cordes, par l'Orchestre de chambre de l'Estrie en 1991, sous la direction de Marc David. Parmi ses œuvres plus récentes figurent Sur ces décombres et floraisons nouvelles(1995) pour violon et piano, écrite pour le Duo Olga, Travaux et jeux de gravitépour orchestre de chambre, créée en septembre 1999 puis enregistrée par le Nouvel ensemble moderne (NEM), et L'arche de Noé, un opéra pour jeunes (libretto d'Anne Hébert) qui est créé en collaboration avec Les Coups de théâtre, L'Opéra de Montréal et le NEM en 2004. La musique de Panneton est enregistrée sur plusieurs disques, entre autres Traits, Écart et Réparties (1982-1984) pour piano, enregistrées sur CD par Louise Bessette (SNE 553), Cantate de la fin du jour pour soprano, chœur et orchestre, créée par l'Ensemble contemporain de Montréal en 1996 (Fonovox), et Volando, un concerto pour violon mettant en vedette Julie-Anne Derome et créé par la SMCQ sous Walter Boudreau pour le CD Trois Concertos qui remporte un prix Opus en 2005.

Même si Panneton se fait rarement entendre à l'extérieur du Québec, sa réputation et ses œuvres sont largement diffusées. Sa musique est jouée aussi loin qu'en Australie et elle est le sujet de Two New Hours, à la radio de la SRC, en avril 2001. Sa musique cherche à créer des relations entre les sons, de manière enjouée ou rigoureuse, afin de produire des mouvements harmoniques et mélodiques « encastrés l'un dans l'autre » (Circuit, X, n 1, 1999). Elle prétend que sa musique ne contient aucun message concret mais que, inévitablement, elle est une expression d'elle-même et de son monde émotif.

Isabelle Panneton enseigne l'écriture et l'analyse à l'Université Concordia (1987-1995) lorsqu'elle devient professeure de composition à l'Université de Montréal. Elle collabore aux revues Sonances, Circuit et MusicWorks et à l'Encyclopédie de la musique au Canada. Elle commence à siéger au conseil artistique de la SMCQ en 1996 et est compositrice agréée du Centre de musique canadienne. Elle elst la soeur d'Hélène Panneton.

Compositions

Scène
L'Arche : 2000; opéra pour enfants; libretto d'Anne Hébert; sop, mezzo-sop, contretén, tén, bar, 3 act et p; version orch pour chanteurs et orch de ch, 2004.

Orchestre
Entrelacs : 1986; orch.

Récits : 1987, grand orch.

Trois fois passera : 1991, orch cdes.

Mimésis (ouverture) : 1992, hb, cl, orch.

Versants : 1996, petit orch (12 instr).

Travaux et jeux de gravité : 1998, petit orch (15 instr).

Volando : 1999, concerto pour vn et petit orch.

Promenade : 2000, grand orch.

Musique de chambre
Quintette de cuivres : 1984; quint de cvres.

Voilage : 1984; fl, hb, 2 cl, basson, quat à cdes, cb, p.

Surimpression : 1984; fl, 2 cl, tuba tén, p; autre version de Traits, Écart, Reparties.

Îlots : 1986; tuba tén, p.

Chants d'Août : 1988; fl, p.

Tierces en rondo : 1990; fl, vc, p; autre version pour vn, vc, p, 1992.

Les petites reprises : 1992; marimba.

Trills and Tremolos : 1993; fl, vc, p.

Sur ces décombres et floraisons nouvelles : 1995; vn, p.

Divers printemps : 1996; quat à cdes.

Ellipses : 2002; 2 violas da gamba.

Piano
Traits, Écart, Reparties : 1984, autre version sous le nom de Surimpression.

Chœur
Cantate de la fin du jour : texte de Daniel Guénette; 1993; sop, ch mixte, orch de ch.

Voix
À la légère : texte de Daniel Guénette; 1985; mezzo-sop, fl, cl, basson, vc, cb, p.

Écho : texte de Daniel Guénette; 1988; tén et p.

Sommeils : texte de Daniel Guénette; 1992; sop et p.

L'âme saule : texte de Lucie Normandin; 1994; sop, cl et p.

Soliloque : texte de Nathalie Mamias; 2003; bar et vc.