McClelland, John Gordon

John Gordon McClelland, surnommé « Jack », éditeur (Toronto, 30 juill. 1922 - Toronto, 14 June 2004). Après des études à l'U. de Toronto, McClelland entre dans la marine en 1941 et se porte volontaire pour une mission sur une vedette lance-torpilles.

McClelland, John Gordon

John Gordon McClelland, surnommé « Jack », éditeur (Toronto, 30 juill. 1922 - Toronto, 14 June 2004). Après des études à l'U. de Toronto, McClelland entre dans la marine en 1941 et se porte volontaire pour une mission sur une vedette lance-torpilles. Promu capitaine de la vedette lance-torpilles 747 en 1944, il participe au combat dans la Manche. Il entre chez MCCLELLAND & STEWART, entreprise fondée par son père, John McClelland, en 1906, puis en devient vice-président exécutif en 1952 et président en 1961. Il fait de cette entreprise la maison d'édition la plus renommée du Canada anglais en encourageant, en appuyant et en publiant des auteurs canadiens comme Farley MOWAT, Irving LAYTON, Margaret LAURENCE, Leonard COHEN, Mordecai RICHLER, Margaret ATWOOD, Brian MOORE et beaucoup d'autres.

McClelland publie de nombreux best-sellers dont The National Dream (1970) de Pierre Berton et The Canadian Establishment (1975; trad. L'establishment canadien : ceux qui détiennent le pouvoir, 1981) de Peter C. Newman. Il abandonne la présidence en 1982 puis vend la société à Avie BENNETT en 1985 avant de quitter définitivement l'entreprise en février 1987. Il continue cependant de travailler comme agent littéraire. Il est fait Officier de l'Ordre du Canada en 1976.