Jackson, Clarence Shirley

Clarence Shirley Jackson, dirigeant syndical (Fort William [aujourd'hui Thunder Bay], Ont., 1906 -- 5 juill. 1993). Il travaille d'abord dans la forêt du Nord de l'Ontario, puis à Montréal et à Toronto.
Clarence Shirley Jackson, dirigeant syndical (Fort William [aujourd'hui Thunder Bay], Ont., 1906 -- 5 juill. 1993). Il travaille d'abord dans la forêt du Nord de l'Ontario, puis à Montréal et à Toronto.


Jackson, Clarence Shirley

Clarence Shirley Jackson, dirigeant syndical (Fort William [aujourd'hui Thunder Bay], Ont., 1906 -- 5 juill. 1993). Il travaille d'abord dans la forêt du Nord de l'Ontario, puis à Montréal et à Toronto. Son intérêt pour la politique de gauche l'incite à procéder à l'organisation syndicale des travailleurs pour le tout nouveau Congrès des organisations industrielles. En 1937, il devient organisateur à plein temps, puis vice-président canadien des Ouvriers unis de l'électricité, nouveau syndicat industriel doté d'une très grande démocratie interne. Détenu en 1941 pour sa politique radicale, il mène la gauche contre le CONGRÈS CANADIEN DU TRAVAIL (CCT) dans les années 40, se portant plusieurs fois candidat à la présidence. Le CCT expulse son syndicat en 1949, mais Jackson et ses camarades syndicalistes restent unis et, en 1972, ils font de nouveau partie du grand courant syndical en s'affiliant au CONGRÈS DU TRAVAIL DU CANADA. Pendant 40 ans, jusqu'à sa retraite en 1980, Jackson, bien que controversé, s'avère un des dirigeants syndicaux les plus éloquents et les mieux informés du pays.