Johnston, James William

James William Johnston, avocat, homme politique et juge (Jamaïque, 29 août 1792 -- Cheltenham, Angl., 21 nov. 1873). Fils d'un Loyaliste réputé, Johnston s'établit en Nouvelle-Écosse, où il devient avocat et épouse une fille de bonne famille d'Halifax.

Johnston, James William

James William Johnston, avocat, homme politique et juge (Jamaïque, 29 août 1792 -- Cheltenham, Angl., 21 nov. 1873). Fils d'un Loyaliste réputé, Johnston s'établit en Nouvelle-Écosse, où il devient avocat et épouse une fille de bonne famille d'Halifax. Orgueilleux et colérique, il est un duelliste et un orateur redouté. Ses querelles avec la hiérarchie anglicane font de lui un chef de file de la communauté baptiste de la Nouvelle-Écosse. La réputation de Johnston en tant que dissident et ses relations avec les gens d'affaires influents d'Halifax lui permettent de se lancer en politique. Pendant plus d'une décennie, il dirige les modérés qui cherchent un compromis entre l'oligarchie conservatrice et la démocratie libérale.

Johnston est renversé par Joseph HOWE en 1848 et poursuit sa carrière en tant que chef du Parti conservateur. Il redevient premier ministre en 1857, mais ne tarde pas à être nommé juge, ce qui permet à Charles TUPPER de lui succéder. Critique tenace de la démocratie coloniale, Johnston préconise la Confédération comme remède aux prétendues lacunes du GOUVERNEMENT RESPONSABLE. Ottawa l'en récompense en 1873 en le nommant lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse, mais la maladie, puis la mort l'empêchent d'exercer cette charge.