Jane Bunnett

Maryjane Bunnett, « Jane », musicienne de jazz (Toronto, 22 oct. 1955). Elle étudie d'abord en vue de faire carrière comme pianiste classique, puis, à 20 ans, elle se tourne vers le jazz, la flûte et le saxophone soprano.


Jane Bunnett

Maryjane Bunnett, « Jane », musicienne de jazz (Toronto, 22 oct. 1955). Elle étudie d'abord en vue de faire carrière comme pianiste classique, puis, à 20 ans, elle se tourne vers le jazz, la flûte et le saxophone soprano. En 1983, elle commence à diriger un orchestre à Toronto avec son mari, le trompettiste Larry Cramer. Cette formation est souvent composée de musiciens américains renommés (comme le pianiste Don Pullen et le saxophoniste Dewey Redman), qui par leur présence contribuent à la réputation internationale de Bunnett vers les années 1990. Son travail de saxophoniste-soprano est acclamé par la critique mondiale. Elle mène une carrière itinérante, voyageant souvent à Cuba et vivant à Paris de 1992 à 1995, où elle étudie avec le saxophoniste américain expatrié Steve Lacy. Parmi la bonne douzaine de disques compacts lancés au fil de sa carrière, New York Duets (avec Pullen), sorti dès ses débuts, et The Water is Wide, témoignent de son intérêt pour le jazz contemporain, tandis que Spirits of Havana (qui reçoit un prix Juno en 1993) et Chamalongo, Alma de Santiago, Ritmo + Soul et Cuban Odyssey révèlent ses affinités avec les traditions afro-cubaines qui ont un effet dominant sur sa musique après le milieu des années 1990. Toutefois, la sortie de son album Red Dragonfly (aka Tomb) en 2004, mettant en vedette le quatuor à cordes Penderecki, présente un échantillonnage d'influences musicales plus variées.

Elle remporte non seulement un prix Juno pour Spirits of Havana, mais aussi un autre en 2002 pour Ritmo + Soul (dans la catégorie album international de l'année). En 2006 elle reçoit le prix Juno de l'album de jazz contemporain de l'année pour Radio Guantanamo: Guantanamo Blues Project, Vol 1A.

En 2005, Jane Bunnett, Larry Cramer, Donnie Lester et Howard Rees collaborent à la mise sur pied à Toronto de « Art of Jazz », un organisme sans but lucratif voué à l'enseignement et à l'interprétation du jazz. L'organisme offre des programmes de mentorat et de formation à des publics de tous âges, tout en présentant au cours de l'année des programmations mettant en vedette des maîtres du jazz canadiens et du monde.

Jane Burnett est nommée officier de l'ORDRE DU CANADA en 2005.