Lallemand, Jean

Jean (Clovis) Lallemand. Industriel, philanthrope, mécène (Montréal, 19 décembre 1898 - 17 novembre 1987). B.A. (Montréal) 1919. Sa mère, excellente pianiste, était la soeur d'Arthur Laurendeau.

Lallemand, Jean

Jean (Clovis) Lallemand. Industriel, philanthrope, mécène (Montréal, 19 décembre 1898 - 17 novembre 1987). B.A. (Montréal) 1919. Sa mère, excellente pianiste, était la soeur d'Arthur Laurendeau. Bien qu'il n'ait jamais étudié la musique, il s'y intéressa au point d'exercer un mécénat varié pour favoriser la vie musicale de sa ville. Son nom figure dans nombre de programmes, témoignant de l'aide qu'il avait accordée à de jeunes musiciens au moment de leurs études ou de leurs débuts, et comme bienfaiteur de divers organismes musicaux et sociaux. En 1936, il fonda un prix de composition (500 $) portant son nom. Henri Miro le remporta pour ses Scènes mauresques, suivi d'Hector Gratton (Légende, 1937) et de Graham George (Variations on an Original Theme, 1938). Avec Alfred Bernier, il fonda la Petite maîtrise de Montréal (1938-44). En 1939, le violoncelliste Roland Leduc réunit deux membres du Quatuor à cordes de Montréal qui venait de se dissoudre, Annette Lasalle-Leduc, second violon, et Lucien Robert, alto, à qui s'ajouta Maurice Onderet, premier violon, pour former le Quatuor Jean-Lallemand qui se fit surtout entendre à la SRC et donna deux concerts publics, l'un à l'École supérieure de musique d'Outremont (École Vincent-d'Indy) le 20 février 1940, et l'autre à l'hôtel Ritz-Carlton le 29 avril de la même année. Jean C. Lallemand participa à la fondation et au développement de l'OSM, dont il fut prés. honoraire à vie, et il cumula les fonctions de trés. honoraire des Concerts Sarah-Fischer (1940-75), de vice-prés. de l'Opera Guild (1942-69) et de prés. de la Société de musique canadienne (1954-69). Médaille d'or de l'Alliance française et officier (1968) de l'Ordre du Canada, il demeura toujours respectueux de la liberté d'action de ceux qu'il appuya de ses contributions financières remarquablement diversifiées. Il a reçu le Prix spécial du Conseil canadien de la musique en 1979.


Lecture supplémentaire

  • Vac, Bertrand. Jean C. Lallemand raconte (Verdun, Que1987)