Jean Provencher

Jean Provencher, historien, auteur, essayiste (Trois-Rivières (Qc), 1943). Après une maîtrise en histoire de l'Université Laval à Québec, Jean Provencher devient recherchiste à la Commission d'étude sur l'intégrité du territoire québécois, appelée la Commission Dorion.

Jean Provencher

Jean Provencher, historien, auteur, essayiste (Trois-Rivières (Qc), 1943). Après une maîtrise en histoire de l'Université Laval à Québec, Jean Provencher devient recherchiste à la Commission d'étude sur l'intégrité du territoire québécois, appelée la Commission Dorion. Il devient ensuite chargé de recherche, relations internationales, ministère des Affaires intergouvernementales (Qc), pour ensuite se retrouver au Dictionnaire biographique du Canada. Il devient ensuite consultant pour divers instituts et organismes, tout en continuant de publier sur l'histoire du Québec.

Historien passionné et communicateur-né, il est souvent invité à de nombreuses émissions radio et télé et a fait de l'histoire du Québec, sa spécialité. Par ses écrits, Jean Provencher présente le Québec au quotidien, plus spécialement la ville de Québec et sa région, et s'attarde à la vie des gens qui l'ont façonné à-travers l'agriculture, le climat, l'alimentation, le commerce, la médecine, pour ne citer que quelques thèmes.

Auteur de plusieurs ouvrages, seul et en collaboration, l'écriture de Jean Provencher est reconnue par la rigueur de son contenu et par un souci véridique de rendre l'histoire accessible à tous.

Premier biographe de René Lévesque (René Lévesque, portrait d'un Québécois), publié en 1973, Jean Provencher est aussi l'auteur, avec l'historien Jacques Lacoursière, d'un manuel d'histoire pour le secondaire Canada-Québec, synthèse historique (1968, plusieurs rééditions jusqu'en 2000). On lui doit entre autres, Québec sous la loi des mesures de guerre, 1918-1971 (1971), La grande peur d'octobre 70 (1974), Brève histoire du Québec (coll, 1981), Mission Montréal, les congrégations religieuses dans l'histoire de la ville, (coll, 1992).

Jean Provencher a aussi publié de nombreux ouvrages en hommage à la ville de Québec, ouvrages qui lui ont mérité reconnaissance et prix variés. La série C'était le printemps (1980), C'était l'été (1982), C'était l'automne (1984), C'était l'hiver (1986) a marqué par son originalité. Les quatre saisons dans la vallée du Saint-Laurent (1988) a mérité à son auteur le célèbre prix Sully-Olivier-de- Serres, remis par le ministère de l'agriculture et de la forêt de France et le prix de l'Union des éditeurs de langue française. On retrouve ensuite Ils ont bâti le Québec (1994), Un citadin à la campagne (1995), Le Carnaval de Québec, la grande fête de l'hiver (2003).

Pour son livre, L'histoire du Vieux-Québec à travers son patrimoine (2007), Jean Provencher a reçu une Mention d'honneur dans le cadre des Prix du patrimoine de Québec. Il a de plus reçu le Prix de l'Institut canadien de Québec, le prix Anik pour sa participation au téléthéâtre Québec, printemps 1918, catégorie recherches et documentation. En sa qualité d'historien de Québec et de sa région, il est aussi médaillé de la Société du 400e anniversaire de Québec. Le 8 novembre 2011, Jean Provencher a été honoré en recevant le prix Gérard-Morisset en reconnaissance de son attribution d'importance au patrimoine québécois.