Jelínek, Vladimír

Vladimír Jelínek. Chef d'orchestre, compositeur (Nove Strašeci, Tchécoslovaquie, 16 août 1923, naturalisé canadien 1975 - Montréal, 23 novembre 1989). Diplôme direction d'orchestre (Académie de musique de Prague) 1951. Après de brèves études en architecture, il s'inscrivit au Cons.
Vladimír Jelínek. Chef d'orchestre, compositeur (Nove Strašeci, Tchécoslovaquie, 16 août 1923, naturalisé canadien 1975 - Montréal, 23 novembre 1989). Diplôme direction d'orchestre (Académie de musique de Prague) 1951. Après de brèves études en architecture, il s'inscrivit au Cons.


Jelínek, Vladimír

Vladimír Jelínek. Chef d'orchestre, compositeur (Nove Strašeci, Tchécoslovaquie, 16 août 1923, naturalisé canadien 1975 - Montréal, 23 novembre 1989). Diplôme direction d'orchestre (Académie de musique de Prague) 1951. Après de brèves études en architecture, il s'inscrivit au Cons. de Prague puis (1947-51) à l'Académie de musique de Prague. Il devint dir. mus. de l'orchestre du Ballet national de Tchécoslovaquie (1950-65). Il s'installa à Montréal en 1965 et fut engagé comme chef attitré de l'Orchestre des Grands ballets canadiens qu'il dirigea jusqu'à son décès. À ce titre, il effectua des tournées au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Amérique du Sud et en Extrême-Orient. Sous sa direction, la troupe présenta (1966-70) Carmina Burana, Catulli Carmina et Trionfo di Afrodite, trilogie de Carl Orff, entre autres à l'Expo 67 et en tournée européenne (1969); Jelínek fut également au pupitre lors du spectacle « Hommage à Pierre Mercure » (1976) et pour l'enregistrement de Hangman's Reel de Donald Patriquin avec Jean Carignan (1980, McGill University Records 80010). En 1966, le critique Claude Gingras écrivait dans La Presse (Montréal, 21 décembre) : « Vladimir Jelinek est un authentique chef de ballet, un accompagnateur compétent qui suit les danseurs pas à pas et qui donne à ceux-ci la première importance. » Il dirigea fréquemment l'OSM, notamment à la télévision de la SRC dans Le Secret de Suzanne (1971) et L'Heure espagnole (1975), ainsi qu'en concert à Plattsburgh, N.Y., et à Montréal, à l'aréna Maurice-Richard (1978).

Jelínek a écrit plusieurs arrangements de chansons folkloriques tchèques pour choeur et pour orchestre (1955-65), un ballet folklorique, Une journée comme une autre (1961), et une Suite québécoise pour orchestre (1965).

En 1957, il épousait Sonia Jelínková (née Pečmanová), violoniste, professeure (Hambourg, 15 septembre 1923, naturalisée canadienne 1975; L.Mus., McGill, 1943). Elle commença ses études de violon à l'âge de cinq ans, à Lille, France, et les poursuivit avec Rachel Gilbert à l'Université McGill de Montréal (1939-43) et Ivan Galamian au Curtis Institute de Philadelphie (1944-48). Elle effectua plusieurs tournées en Tchécoslovaquie (1948-65). Elle fut membre de l'Orchestre de chambre de McGill et (1966-89) de l'OSM. Prof. de violon au CMM (1971-73, 1977-78), elle enseigne également à l'Université McGill depuis 1965.