Jeunesses musicales du Canada

Fondée en 1949 à Saint-Hyacinthe, au Québec, par Gilles Lefebvre, le Père J.H.

Jeunesses musicales du Canada

Fondée en 1949 à Saint-Hyacinthe, au Québec, par Gilles Lefebvre, le Père J.H. Lemieux, Anaïs Allard-Rousseau et Laurette Desruisseaux-Boisvert, cette organisation sans but lucratif vise à promouvoir les arts au Canada en rendant la musique accessible à un public de tous âges et en aidant les jeunes instrumentistes, chanteurs et compositeurs professionnels à développer leurs carrières sur la scène nationale et internationale. Gilles Lefebvre agit à titre de premier directeur général de l'organisation de 1953 à 1972.

Le modèle des JMC est inspiré par les Jeunesses Musicales Internationales (JMI) qui ont été créées à Bruxelles pendant la Deuxième Guerre mondiale en réponse à l'endoctrinement croissant de jeunes par le mouvement nazi. Aujourd'hui, les JMI sont formées de plus de 40 pays membres et représentent l'organisation culturelle pour jeunes la plus importante dans le monde.

Les JMC collaborent avec des organisations internationales comme la World Youth Choir (créée en 1989) et l'Orchestre mondial des jeunesses musicales(OMJM). Créé en 1969 par le Canadien Gilles Lefebvre, l'OMJM est composé de musiciens originaires des pays membres des JMI et âgés de 17 à 25 ans. L'orchestre participe à des tournées annuelles et se produit sous la direction de chefs d'orchestre comme Charles Dutoit, Kurt Masur, Zubin Mehta, Leonard Bernstein et Sir Neville Mariner.

Les quelque 40 centres et sections des JMC du Canada présentent chaque année plus de 700 concerts dans environ 150 sites au Québec, dans les Maritimes et en Ontario. Tout au long de l'année, les JMC offrent plusieurs programmes musicaux qui comprennent des tournées, des ateliers, des enregistrements et divers concerts. Les séries de concerts récentes des JMC comprennent : les Concerts Desjardins, présentés dans des banlieues et les centres métropolitains; Jouer dans l'île et La musique sur un plateau. Les JMC offrent également des représentations interactives et éducatives destinées aux jeunes dans des écoles (début en 1975) et des séries de concerts familiaux comme les concerts Sons et Brioches au Piano Nobile de la PLACE DES ARTS à Montréal (fondée en 1972), Music with Bite (connu précédemment sous les Cushion Concerts) au Toronto Harbour Front Centre (fondé en 1981) et les Kinderconcerts au Salon du CENTRE NATIONAL DES ARTS à Ottawa. En 2000, les JMC ouvrent la Maison des Jeunesses musicales du Canada à Montréal, un nouvel édifice qui abrite une salle pour musique de chambre, de 100 places.

Les JMC présentent aussi plusieurs prix annuels, notamment le Prix Cécile Mesnard-Pomerleau, le Prix Joseph Rouleau, un prix de composition décerné dans le cadre du Concours national des jeunes compositeurs de Radio-Canada, un prix décerné dans le cadre du Concours OSM, et la Bourse Jean Lafleur. 2002 est l'année de l'inauguration du Concours international de musique de Montréal des Jeunesses musicales (à l'origine la Jeunesses Musicales Montréal International Competition). Ce concours, également sous l'égide de l'Orchestre symphonique de Montréal, compense successivement le chant, le violon et le piano.

Nombre des jeunes musiciens ayant bénéficié du soutien et de la promotion offerts par les JMC ont atteint la célébrité internationale. Parmi eux, on peut citer Joseph Rouleau, Maureen FORRESTER, Marek Jablonski, le QUATUOR À CORDES ORFORD, Louis QUILICO, Kenneth GILBERT, Lyne Fortin, Richard Raymond, James Ehnes, Yegor Dyachov et Marie-Nicole Lemieux.