Joe, Mendelson

Mendelson Joe (né Birrel Josef Mendelson). Auteur-compositeur-interprète, guitariste, peintre (Toronto, 30 juillet 1944). B.A. (Toronto) 1966.

Joe, Mendelson

Mendelson Joe (né Birrel Josef Mendelson). Auteur-compositeur-interprète, guitariste, peintre (Toronto, 30 juillet 1944). B.A. (Toronto) 1966. Autodidacte en musique et en arts visuels, il commença sa carrière en 1964 sous le nom de Joe Mendelson comme chanteur de blues dans des coffeehouses de Calgary et Toronto. Avec le guitariste Mike McKenna, il forma en 1968 le groupe de blues au style robuste McKenna-Mendelson Mainline (rebaptisé par la suite Mainline seulement), avec le batteur Tony Nolasco et une succession de bassistes, tour à tour Mike Harrison, Zeke Sheppard et Ted Purdy. Mainline séjourna plusieurs mois en Angleterre (1968-69) et fut actif jusqu'en 1972 (il se réunit à nouveau pour peu de temps en 1975). Les titres « Better Watch Out » (1969) et « Get Down To » (1972) obtinrent un certain succès au Canada. Le groupe fit aussi des tournées en Australie en 1970 et 1975.

En dehors de ces activités, Joe poursuivit une carrière de soliste, changeant son nom professionnel pour Mendelson Joe en 1975. Il a partagé son temps depuis lors entre la musique et la peinture. Parmi ses acryliques d'un style primitif, on retrouve la série Mendelson Musiculture consacrée à 38 musiciens pop canadiens, réalisée à la fin des années 1970. Joe s'est produit de manière intermittente dans des clubs de Toronto (e.g. le Groaning Board, le BamBoo) accompagné notamment par Ben Mink (violon et mandoline), Colin Linden (guitare) et d'autres. Il représenta le Canada au festival de la chanson de Sopot en Pologne en 1973 et fit quelques apparitions dans des boîtes folk des États-Unis. Parmi ses chansons, on retrouve les titres « Aliens » et « Dance with Joe ».

Joe a été qualifié par Liam Lacey comme « un genre d'excentrique du village de la scène musicale canadienne ». Sa musique, toute personnelle quoique résolument dans le style folk-blues, a inspiré des commentaires parmi les plus savoureux du journalisme de la musique pop canadienne, dont ceux de Chris Dafoe dans le Globe and Mail (Toronto, 15 décembre 1988) : « Il chante d'une voix qui cabriole avec la grâce d'un homme s'entêtant à porter trois sacs d'épiceries. »

Discographie

Sous le nom de Joe Mendelson

Mr. Middle of the Road : 1972; Nobody 9230-1027.

Sophisto : 1975; Taurus TR-100.

Sous le nom de Mendelson Joe

Not Homogenized : 1979; Boot BRP-2104.

Jack Frost : 1980; Boot BRP-2109.

Let's Party : 1981; Boot BRP-2110.

The Name of the Game Ain't Schmaltz : (1984); Stony Plain SPL-01079.

Fragile Man : (1986); Health CSPS-2690.

Born to Cuddle : (1988); Anthem A-1056.

Mendelson a gravé 5 micr. avec McKenna-Mendelson Mainline : (1968-71) McKenna-Mendelson Mainline Blues (Paragon 15), Stink (Liberty LBS-83251), Canada Our Home and Native Land (GRT 9230-1011), Bump 'n' Grind (GRT 9230-1015) et (1975) No Substitute (Taurus TR-103).


Lecture supplémentaire

  • Dzeguze, Kaspars. 'Mendelson: Mainline sidetracked,' Toronto Globe and Mail, 3 Jan 1970

    Jackson, Marni. 'Mendelson Joe, communicator,' Maclean's, 30 Oct 1978

    Alderman, Tom. 'A child of our time,' Today, 26 Jul 1980

    Lacey, Liam. 'Is Mr. Joe a sham, insane or the real thing?' Toronto Globe and Mail, 22 Sep 1984