John Alton Collins

John Alton Collins, caricaturiste politique (Washington DC, 7 oct. 1917 - Montréal 16 sept. 2007). Fils d'un mécanicien automobile et chauffeur de taxi à temps partiel, Collins arrive bébé à Montréal avec sa famille après la Première Guerre mondiale.

John Alton Collins

John Alton Collins, caricaturiste politique (Washington DC, 7 oct. 1917 - Montréal 16 sept. 2007). Fils d'un mécanicien automobile et chauffeur de taxi à temps partiel, Collins arrive bébé à Montréal avec sa famille après la Première Guerre mondiale. Il étudie à l'Université Sir George Williams, maintenant intégrée à l'UNIVERSITÉ CONCORDIA, et à l'école des beaux-arts de Montréal. En 1939, il devient le premier caricaturiste politique de la Gazette de Montréal. Pendant une quarantaine d'années, jusqu'à sa retraite en 1982, Collins se construit une réputation de compétence, de rapidité, de fiabilité et aussi d'employé qui ne se plaint pas. Les critiques notent souvent qu'un des traits caractéristiques de ses dessins est l'absence de malice et qu'il peut faire passer son idée sans blesser son sujet. Son personnage fétiche est un monsieur-tout-le-monde dans un baril, un observateur perplexe des événements qu'il nomme Uno Who. Pour son travail, Collins gagne deux prix National Newspaper, en 1954 et en 1973. En 1969, il remplit un mandat à la direction de l'Association of American Editorial Cartoonists. Il contribue régulièrement au magazine SATURDAY NIGHT. En 1971, Collins crée la murale du pavillon de l'humour sur le site de Terre des Hommes, dans les îles de l'Expo 67. Collins a aussi une réputation d'artiste reconnu sur le plan local. Les collectionneurs recherchent ses dessins et aquarelles d'ambiance des paysages urbains de Montréal.