John Bland

John Bland, professeur émérite d'architecture à McGill, architecte éminent, urbaniste, historien de l'architecture et auteur, de même que l'un des éducateurs les plus en vue du Canada (Lachine, Qc, 13 nov. 1911 - Montréal, 26 mars 2002).

John Bland, professeur émérite d'architecture à McGill, architecte éminent, urbaniste, historien de l'architecture et auteur, de même que l'un des éducateurs les plus en vue du Canada (Lachine, Qc, 13 nov. 1911 - Montréal, 26 mars 2002). Diplômé avec distinction de McGill en 1933, il étudie ensuite l'urbanisme à Londres, en Angleterre. Peu de temps après son retour au Canada, il est nommé secrétaire général de l'École d'architecture de McGill et directeur, deux ans plus tard, en 1941, poste qu'il occupe jusqu'en 1972.

Premier directeur d'origine canadienne de cette école, Bland joue un rôle important dans la relance de l'institution au cours des années cruciales qui ont précédé la Deuxième Guerre mondiale, alors que le recrutement d'étudiants bat de l'aile. Il réorganise l'école conformément aux principes contemporains de l'enseignement du projet, instaure le premier programme de troisième cycle en architecture au Canada et l'élargit pour pouvoir répondre au nombre croissant de demandes d'admission au lendemain de la guerre. Au cours des ans, bon nombre de ses étudiants se sont fait une réputation internationale non seulement comme architectes mais aussi comme enseignants, chercheurs et écrivains. En 1953, il est nommé professeur titulaire de la chaire Macdonald d'architecture, poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite.

De 1942 à 1954, Bland est membre du conseil de ce que l'on appelle alors l'Association des architectes de la Province de Québec, et en devient le président en 1953. Il est aussi membre du conseil de l'Institut royal d'architecture du Canada (IRAC) de 1950 à 1954. Il est élu au Collège des Fellows de l'IRAC en 1954 et à l'Académie royale des arts du Canada en 1967. Il est d'un apport inestimable au sein de plusieurs commissions créées dans le but de sauvegarder le patrimoine historique et culturel du Canada.

Dans la pratique privée, l'agence Rother, Bland, Trudeau remporte le premier prix du concours national pour la conception de l'hôtel de ville d'Ottawa (1957-1959) et met en oeuvre plusieurs grands projets, dont les Habitations Jeanne-Mance à Montréal (1957-1958) et la nouvelle ville de Port-Cartier, au Québec (1958-1959). Au cours des années suivantes, en association avec Roy LeMoyne, Anthony Shine et, à divers moments, avec Gordon Edwards et Michel Lacroix, l'agence de Bland dessine des bâtiments de grande classe comme le Chancellor Day Hall, McGill, 1965; le Labyrinthe pour Expo 67; une bibliothèque pour l'U. de Windsor, 1970; et une salle de concert, la salle Pollack, pour McGill, en 1973.

Bland a écrit plusieurs livres sur l'habitation, l'urbanisme et l'histoire de l'architecture canadienne et il a participé à la rédaction de plusieurs plans d'aménagement de villes canadiennes longtemps avant l'avènement de règlements d'urbanisme. En 1987, il devient conservateur honoraire de la Collection d'architecture canadienne de McGill et il continue pendant quelques années à écrire et à donner des conférences sur l'architecture canadienne. Parmi les honneurs décernés à John Bland, on compte la Médaille du mérite de l'AAPQ (1970), une Médaille Massey pour l'hôtel de ville d'Ottawa, un doctorat honorifique en science de l'U. Carleton (1975) et la Médaille d'or de l'IRAC (1985).


En savoir plus // L'architecture au Canada