Bracken, John

Au cours des deux décennies suivantes, il dirige un gouvernement prudent, réussissant aussi bien que quiconque, compte tenu des contraintes financières de la province aux prises avec les problèmes de la Crise des années 30.

Bracken, John
Premier ministre progressiste du Manitoba, il devient chef du parti progressiste-conservateur (photo de Karsh/avec la permission des Provincial Archives of Manitoba).

Bracken, John

 John Bracken, homme politique, premier ministre du Manitoba (Ellisville, Ont. 22 juin 1883 -- Ottawa, 18 mars 1969). Diplômé du Collège d'agriculture de l'Ontario, il travaille pour les gouvernements fédéral et provincial dans l'Ouest jusqu'en 1910, année où il devient professeur d'agronomie à l'U. de la Saskatchewan. En 1920, il passe au Manitoba Agricultural College, se joint au mouvement progressiste et devient en 1922, à la demande des députés élus, le premier ministre de la province, soit le chef du gouvernement formé par les Fermiers unis du Manitoba.

Au cours des deux décennies suivantes, il dirige un gouvernement prudent, réussissant aussi bien que quiconque, compte tenu des contraintes financières de la province aux prises avec les problèmes de la Crise des années 30. En 1942, bien que Bracken se soit rapproché des libéraux, le Parti conservateur fait appel à lui pour devenir chef, tâche qu'il accepte à la condition que le parti ajoute le mot « progressiste » à son nom. L'attrait de Bracken reste limité, en partie en raison de son élocution hésitante et de sa décision peu judicieuse de demeurer à l'extérieur du Parlement pendant près de trois ans. En 1945, il mène le parti à la défaite et démissionne en 1948.


Lecture supplémentaire

  • J. Kendle, John Bracken (1979).