Harvard, John

John Harvard, journaliste, politicien, lieutenant-gouverneur du MANITOBA (Glenboro, Manitoba, 4 juin 1938). Harvard grandit à Glenboro et, une fois ses études terminées, entreprend une carrière en journalisme.

Harvard, John

John Harvard, journaliste, politicien, lieutenant-gouverneur du MANITOBA (Glenboro, Manitoba, 4 juin 1938). Harvard grandit à Glenboro et, une fois ses études terminées, entreprend une carrière en journalisme. Avant de se lancer en politique, John Harvard est un communicateur et un journaliste renommé, qui anime une populaire tribune téléphonique à Winnipeg et remporte un prestigieux prix ACTRA, en 1976. Au cours de ses trente ans de carrière en communications, dont dix-huit à la CBC, Harvard travaille à la fois à la radio et à la télévision.

Harvard commence à s'intéresser à la politique à la fin des années 1980. Il se porte candidat pour la première fois comme député de la circonscription fédérale de Winnipeg-St. James, dans le cadre de l'élection de 1988; il est élu en tant que membre du PARTI LIBÉRAL et siégera comme simple député de 1988 à 1993. Harvard gagne facilement sa deuxième course électorale à titre de député de la circonscription de Charleswood-St. James-Assiniboia, où il sera d'ailleurs réélu à l'occasion des trois élections suivantes. Mais sa campagne la plus difficile est celle de 2000, où il l'emporte de justesse sur Cyril McFate de l'ALLIANCE CANADIENNE, qui connaît une popularité grandissante dans la province.

Lorsque les libéraux de Jean CHRÉTIEN prennent le pouvoir, J. Harvard n'obtient pas de poste ministériel. Il s'emploie néanmoins activement pour le Parti libéral en présidant plusieurs comités permanents composés de représentants de tous les partis de la Chambre des communes. En 1996, il est pour une première fois nommé secrétaire parlementaire, au service du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, puis une seconde fois, pour le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, poste qu'il occupera en 1997 et 1998. De 1999 à 2002, Harvard est président du Groupe de travail du caucus du premier ministre sur les quatre provinces de l'Ouest et, en 2002-2003, il est membre du Comité des affaires étrangères de la Chambre des communes alors que celui-ci étudie les relations du Canada avec l'ensemble de tous les pays islamiques.

Quand Chrétien démissionne comme chef du parti en 2003, John Harvard est l'un des nombreux membres du parti qui appuient la candidature de Paul MARTIN à la succession, ce qu'il n'a, dans les faits, jamais cessé de faire depuis la fin des années 1990. Selon des partisans du parti, c'est justement cet appui inébranlable aux politiques libérales propres à Paul Martin qui l'a empêché d'être nommé ministre. Lorsque Paul Martin devient chef du parti en 2003, il nomme J. Harvard secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international, poste qu'il occupera jusqu'à ce qu'il se retire de la politique fédérale en 2004. Bien qu'il n'ait jamais occupé de poste ministériel au cours de ses seize ans de carrière parlementaire, son travail dans le domaine de la politique internationale a contribué à favoriser le succès des relations entre le Canada et certains pays étrangers.

Reconnu comme un homme qui refuse rarement d'assumer une tâche en sus de ses responsabilités parlementaires, John Harvard s'emploie activement et bénévolement sur le plan international en tant que président, pendant quatre ans, du Groupe d'amitié Canada-Allemagne dans les années 1990 et comme président de l'Association interparlementaire Canada-Royaume-Uni, de 2001 à 2004.

Le 30 juin 2004, il réapparaît sur la scène politique alors qu'il entre en fonction à titre de 23e lieutenant-gouverneur du Manitoba, en remplacement de Peter LIBA. En 2005, John Harvard a reçu un doctorat honorifique en droit de l'Université du Manitoba.