Starnes, John Kennett

John Kennett Starnes, fonctionnaire (Montréal, Qc, 5 févr. 1918). Ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale, Starnes travaille pour le ministère des Affaires extérieures de 1944 à 1970.

Starnes, John Kennett

John Kennett Starnes, fonctionnaire (Montréal, Qc, 5 févr. 1918). Ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale, Starnes travaille pour le ministère des Affaires extérieures de 1944 à 1970. Il est ambassadeur en Allemagne (1962-1966), dans la République arabe unie et au Soudan (1966-1967) et surveille le retrait du contingent canadien de la Force d'urgence des Nations Unies déployés après la CRISE DU CANAL DE SUEZ.

Premier directeur général civil du service de sécurité de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pendant les années mouvementées de 1970 à 1973, Starnes est critiqué par la commission McDonald (COMMISSION D'ENQUÊTE SUR CERTAINES ACTIVITÉS DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA) pour sa participation à des activités d'infiltration illégales.

En janvier 1992, il crée toute une agitation médiatique en obtenant l'exemplaire du procès-verbal d'octobre 1970 du comité du Cabinet grâce à la LOI SUR L'ACCÈS À L'INFORMATION. Selon ce document, la GRC avait insisté pour que le gouvernement TRUDEAU utilise une approche plus calme dans l'affaire de l'enlèvement par le FLQ du diplomate britannique James Cross et du ministre québécois Pierre LAPORTE, et n'ait pas recours immédiatement à des mesures d'urgence extraordinaires.

Il est l'auteur de Deep Sleepers (1981), Scarab (1982), Orion's Belt (1983), The Cornish Hug (1985), et Latonya (1994).