Mills-Cockell, John

John Mills-Cockell. Compositeur, synthétiste, pianiste, organiste (Toronto, 19 mai 1943). Ses professeurs au RCMT et à l'Université de Toronto furent notamment John Coveart (piano), Samuel Dolin (composition) et Gustav Ciamaga (musique électroacoustique).

Mills-Cockell, John

John Mills-Cockell. Compositeur, synthétiste, pianiste, organiste (Toronto, 19 mai 1943). Ses professeurs au RCMT et à l'Université de Toronto furent notamment John Coveart (piano), Samuel Dolin (composition) et Gustav Ciamaga (musique électroacoustique). Mills-Cockell gagna un prix BMI pour étudiants-compositeurs en 1967 pour ses Movements pour orchestre, et Reverberation pour trombone solo et deux bandes stéréophoniques, établissant tôt une spécialisation en musique électroacoustique. Comme pianiste, organiste et l'un des premiers musiciens à utiliser au Canada les synthétiseurs Moog et Arp en concert, il travailla en 1968 avec Intersystems (groupe multimédias composé du sculpteur Michael Hayden, de l'architecte Dick Zander et du poète Blake Parker), en 1969 avec Kensington Market, à Vancouver avec Hydro-Electric Streetcar (1969-70) et de nouveau à Toronto avec Syrinx (1970-72). Ce dernier groupe, avec en plus Doug Pringle (saxophones), Allan Wells (percussion) et, plus tard, Malcolm Tomlinson (batterie et voix), enregistra les micr. Syrinx (True North TN-2) et Long Lost Relatives (True North TN-5), parut à la télévision (notamment au réseau CTV, jouant à la caméra l'indicatif musical de la série « Here Come the Seventies », et à l'émission « Music to See » de la SRC dans une interprétation de Stringspace de Mills-Cockell) et se produisit localement en concert et dans des cabarets. Dans la période 1972-74 Mills-Cockell vécut la majeure partie de son temps en Angleterre, après quoi il revint à Toronto où il se consacra à la composition et à l'enregistrement de musique pour le cinéma, la télévision et le théâtre. Il grava trois micr. de 1973 à 1977 : Heartbeat (True North TN-12), The Third Testament (True North TN-17, musique écrite en 1973 pour une série télévisée SRC-Time Life du même nom) et Gateway : A New Music Adventure (Anubis ANX-1). Il composa par la suite la musique des longs métrages The Clown Murders (1975), Deadly Harvest (1976), Terror Train (1979) et Humongous (1981), des films pour la télévision Maggie and Pierre (1984), Labour of Love (1984), Striker's Mountain (1955) et Half a Lifetime (1985), et d'un grand nombre de séries télévisées et documentaires, dont « The Stationary Ark » (1975), « Arc on the Move » (1981), Challenge : The Canadian Rockies (1982) et « The Little Vampire » (1985). Il a également écrit de la musique pour le Ballet national du Canada (January Tree et For Internal Use Only, 1971), le Toronto Dance Theatre (Starscape, 1971), l'Anna Wyman Dance Company (Deflections, 1976) et pour nombre de productions théâtrales - par exemple A Midsummer Night's Dream (1983), Romeo and Juliet (1986) et The Tempest (1987), mises en scène à ciel ouvert, à High Park, par le Toronto Free Theatre.


Lecture supplémentaire

  • Batten, Jack. 'Alive in Toronto: a genuine Moog Synthesizer,' Toronto Globe and Mail, 6 Jun 1970

    MacLaurin, Doug. 'Mills-Cockell's music expressed electronically,' MSc, 258, Mar-Apr 1971

    'Composer likes what he does,' Toronto Globe and Mail, 31 Oct 1984