Plaskett, John Stanley

John Stanley Plaskett, astronome (Hickson, Haut-Canada, 17 nov. 1865 -- Esquimalt, C.-B., 17 oct. 1941). Né sur une ferme, Plaskett entre à la Edison Co. à Schenectady (état de New York) puis à Sherbrooke (Québec). Il est contremaître de l'atelier du département de physique de l'U.

Plaskett, John Stanley

John Stanley Plaskett, astronome (Hickson, Haut-Canada, 17 nov. 1865 -- Esquimalt, C.-B., 17 oct. 1941). Né sur une ferme, Plaskett entre à la Edison Co. à Schenectady (état de New York) puis à Sherbrooke (Québec). Il est contremaître de l'atelier du département de physique de l'U. de Toronto en 1890 avant de s'inscrire comme étudiant en 1895 et d'obtenir son diplôme en 1899. En 1903, il est engagé par la division d'astronomie du ministère de l'Intérieur à Ottawa et il collabore à la conception et à la construction d'instruments pour le nouvel Observatoire fédéral. Il observe une éclipse solaire en 1905 et effectue d'importantes recherches sur la vitesse radiale des étoiles. On approuve son projet de construire un télescope géant et, en 1918, on termine la construction d'un télescope de 1,8 m (72 po) à Victoria (Colombie-Britannique), le plus grand au monde à l'époque. Plaskett en est le premier directeur jusqu'à sa retraite en 1935. Il fait des recherches sur les étoiles doubles spectroscopiques (il en découvre une très massive qui porte toujours son nom). En 1935, il publie, en collaboration avec J.A. PEARCE, la première analyse détaillée de la structure de la Voie lactée. Ils parviennent à démontrer que la distance entre le Soleil et le centre de notre galaxie est à peu près égale au deux tiers du rayon du disque galactique et que la période de rotation du Soleil autour du centre galactique est de 220 millions d'années. En 1984, l'astéroïde n° 2905 est nommé en l'honneur de J.S. Plaskett et de son fils H.H. Plaskett, astronome lui aussi.