Cowell, Johnny

Johnny (John Marwood) Cowell. Trompettiste, compositeur, arrangeur (Tillsonburg, près de London, Ont., 11 janvier 1926). Son père et trois de ses oncles sont membres de l'harmonie municipale de Tillsonburg, avec laquelle il exécute son premier solo de trompette à l'âge de six ans.

Cowell, Johnny

Johnny (John Marwood) Cowell. Trompettiste, compositeur, arrangeur (Tillsonburg, près de London, Ont., 11 janvier 1926). Son père et trois de ses oncles sont membres de l'harmonie municipale de Tillsonburg, avec laquelle il exécute son premier solo de trompette à l'âge de six ans. En grande partie autodidacte, il étudie toutefois pendant une courte période avec Edward Smeale à Toronto lorsqu'il devient trompette solo de la Toronto Symphony Band en 1941. Après avoir servi comme soliste dans la Marine royale canadienne à Victoria, C.-B., pendant la Deuxième Guerre mondiale et avoir été trompette solo (1943-1945) de l'Orchestre symphonique de Victoria, il étudie la composition au Conservatoire royal de musique (RCMT) avec Oskar Morawetz et John Weinzweig.

Il est trompettiste dans les orchestres de danse de Stanley Saint John et d'Art Hallman, avec le Palais Royale Orchestra de Jack Denton, et continue de jouer à l'occasion avec la Spitfire Band. En 1952, il se joint à l'Orchestre symphonique de Toronto (OST). Il redevient soliste vers le milieu des années 1970 et se fait entendre notamment avec l'OST et divers orchestres canadiens. Il se produit comme soliste aux côtés de l'OST le 18 juillet 1991, à l'occasion d'un concert en l'honneur de sa retraite de cet orchestre. Cowell est alors soliste avec le Hannaford Street Silver Band (1992-2001). En 1992, il se joint aussi à l'Orchestre philharmonique de Toronto et, en 1998, au Toronto Pops Orchestra.

Ses chansons et ses compositions
Sa chanson « Walk Hand in Hand » (1956) lui vaut d'être alors un des auteurs canadiens de chansons les plus en vue : lancée par George Murray et enregistrée par Denny Vaughan, Tony Martin, Andy Williams, Vera Lynn et plusieurs autres, cette chanson connaît un vif succès en Grande-Bretagne aussi bien qu'en Amérique du Nord. Près de 150 de ses 200 chansons sont enregistrées, notamment les succès « Just My Luck To Be 15 » (1957), « Strawberry Clam » enregistrée par Al Hirt (1958), « Stroll Along with the Blues » chantée par Ted Heath dans le film Two Way Stretch de Peter Sellers (1958), « Our Winter Love » (très grand succès en 1963, enregistrée en version instrumentale par André Kostelanetz, Lawrence Welk, Bill Pursell et Hugo Winterhalter) et « These Are the Young Years » enregistrée par Floyd Cramer (1963). Cowell a à son crédit plus de dix 33 tours et CD de ses chansons et arrangements, dont deux avec orchestre et chœur sur les étiquettes Scope et CTL, et les autres - d'instrumentation diverse - parus chez Cascade, Stone, Ampersand, Audat, Fanfare et Broadland. Cowell compose égalementRoller Coaster (1969), pièce de genre commandée par Seiji Ozawa et jouée entre autres par l'OST, l'Orchestre philharmonique de New York, l'Orchestre symphonique de Boston et d'autres grands orchestres des États-Unis et du Canada; Anniversary Overture (1972), commande de la SRC pour le 50e anniversaire de l'OST; Sangre de Toro Bravo (1974) pour trompette et orchestre; et un Concerto pour trompette (1978), créé le 18 juillet 1978 par le compositeur et l'OST à l'Ontario Place et enregistré sur son CD Carnival of Venice. Il fait également des arrangements d'œuvres de Bach, de Beethoven, de Haendel et de Satie pour soliste et orchestre. Cowell reçoit six certificats d'honneur de BMI Canada pour ses chansons les plus populaires.

Discographie

(comme soliste)

Bridge Over Troubled Waters : Laurie Bower Singers; CTL 477-25127.

Carnival of Venice : membres du TS; 1987-89; Fanfare DFCD1-010 (CD).

Hot Brass : Audat 477-4007.

The Tender Loving Care : Ampersand 477-1601.

Those Are The Days : (1975); Broadland BR-1921.

The Virtuoso Trumpet of Johnny Cowell : membres de l'OST; 1984; Fanfare DFL-8013X.

The Art of Johnny Cowell : membres de l'OST; 1997; Doremi 71127.

Bibliographie

Harold HILLIARD, « Story of a song », Star Weekly Magazine (9 mars 1957).

Antony FERRY, « Canada's gift to Tin Pan Alley », Canadian Weekly (17-23 août 1963).

Maurice DUFF, « Johnny Cowell », ScM, CCXLII (juill.-août 1968).

Bruce KIRKLAND, « Self-taught musician pens pop hits, classical concerto », Toronto Star (15 juill. 1978).

Sylvia LEVINE, « Johnny Cowell compose et joue de la musique pop et classique », ScM, CCCXXVI (juill.-août 1982).

Mark BROMFIELD, « Musician produces classical album », Toronto Star (26 juin 1984).

Christopher HUME, « Johnny Cowell », TS Magazine (avril-juin 1985).

Paula CITRON, « Retirement isn't the last post for trumpeter »Toronto Star (17 juill. 1991).

Murray GINSBERG, They Loved to Play : Memories of the Golden Age in Canadian Music (Toronto 1998).


Lecture supplémentaire

  • Hilliard, Harold. 'Story of a song,' Star Weekly Magazine, 9 Mar 1957

    Ferry, Antony. 'Canada's gift to Tin Pan Alley,' Canadian Weekly, 17-23 Aug 1963

    Duff, Maurice. 'Johnny Cowell,' MSc, 242, Jul-Aug 1968

    Kirkland, Bruce. 'Self-taught musician pens pop hits, classical concerto,' Toronto Star, 15 Jul 1978

    Levine, Sylvia. 'Cowell still bridging the gap between pop, symphonic music,' MSc, Jul/Aug 1982

    Bromfield, Mark. 'Musician produces classical album,' Toronto Star, 26 Jun 1984

    Hume, Christopher. 'Johnny Cowell,' TS Magazine, Apr-Jun 1985

    Citron, Paula. 'Retirement isn't the Last Post for trumpeter,' Toronto Star, 17 Jul 1991

    Ginsberg, Murray. They Loved to Play: Memories of the Golden Age in Canadian Music (Toronto 1998)