Jordan, Henri K

Henri K. (Kew) Jordan. Chef de choeur, organiste, manufacturier (Seaforth, près Stratford, Ont., 30 mars 1880 - Brantford, Ont., 27 octobre 1949). D.Mus. h.c. (Toronto) 1938. Il étudia le piano et l'orgue au Toronto College of Music avec F.H.

Jordan, Henri K

Henri K. (Kew) Jordan. Chef de choeur, organiste, manufacturier (Seaforth, près Stratford, Ont., 30 mars 1880 - Brantford, Ont., 27 octobre 1949). D.Mus. h.c. (Toronto) 1938. Il étudia le piano et l'orgue au Toronto College of Music avec F.H. Torrington et Frank Welsman et fut cornet solo de la musique régimentaire des 48th Highlanders. Il acquit de l'expérience comme organiste d'église à Toronto, Winnipeg et Goderich, Ont., et, en 1903, fit répéter le Brantford Festival Chorus qui avait été mis sur pied pour participer au Cycle des festivals de musique du Dominion du Canada. La même année, il assuma également la direction du Brantford Male Choir que son frère Albert D. Jordan avait dirigé lors de sa première saison (1902-03). En 1903 et 1904, le choeur se joignit, pour ses concerts annuels, à l'OS de Pittsburgh sous la direction de Victor Herbert. En 1906, année où des femmes s'ajoutèrent au choeur, Jordan modifia le nom en celui de Schubert Choir, et l'ensemble lui valut la renommée de même qu'à Brantford. Il fut aussi o. m. c. à l'église méthodiste (plus tard unie) de l'avenue Brant où, au début du siècle, il présenta La Création et Le Messie. Une plaque commémorative y fut dévoilée à sa mémoire en 1950. Jordan composa des chansons, des anthems et autres pièces chorales et dirigea plusieurs harmonies. Le Schubert Choir fut dissous après sa retraite en 1941, mais son dernier concert comme chef de choeur fut probablement l'exécution de La Rédemption de Gounod lors d'une convention du CCO (CRCO) en 1948. Dans sa dédicace d'une photo à Jordan en 1933, Percy Grainger le qualifia de « l'un des plus grands musiciens, l'un des plus originaux et l'un des plus inspirés parmi les chefs de choeur que j'ai rencontrés ». Au cours de la Première Guerre mondiale, Jordan fut promu au rang de major et mérita la Croix militaire. Plus tard, il fut prés. de la Canadian Valve and Hydrant Co. de Brantford.