Macerollo, Joseph

Joseph (Nicholas Anthony) Macerollo. Accordéoniste, professeur (Guelph, Ont., 1er octobre 1944). B.Mus. (Toronto) 1965, M.A. musicologie (ibid.) 1969. Il entreprit l'étude de l'accordéon à six ans avec Nicholas Antonelli et suivit des cours durant quelque temps en 1960 avec Charles Camilleri.

Macerollo, Joseph

Joseph (Nicholas Anthony) Macerollo. Accordéoniste, professeur (Guelph, Ont., 1er octobre 1944). B.Mus. (Toronto) 1965, M.A. musicologie (ibid.) 1969. Il entreprit l'étude de l'accordéon à six ans avec Nicholas Antonelli et suivit des cours durant quelque temps en 1960 avec Charles Camilleri. À divers festivals-concours, il s'illustra dans de nombreuses catégories et décrocha plusieurs prix (1957-64). Par la suite, il joua dans des cabarets et, pendant un certain temps (1969), avec Phil Nimmons. Professeur au RCMT (1969-85), il collabora à l'établissement du premier cours d'accordéon à basses chromatiques. En 1969 également, il commença à enseigner à l'Université Queen's. Parallèlement à son enseignement, il se vit confier d'autres responsabilités à l'Université de Toronto (1972) et à l'Université Wilfrid Laurier (1987). Il s'est produit fréquemment à la radio et la télévision de la SRC. Avec le Canadian Electronic Ensemble, les Chamber Players de Toronto, l'Orchestre Hart House, l'OCNA, Nexus, le Quatuor à cordes Orford et le Quatuor à cordes Purcell, ainsi qu'en récital, il a interprété et souvent créé des oeuvres pour accordéon à basses chromatiques de Milton Barnes, Luciano Berio, Walter Buczynski, Michael Colgrass, Samuel Dolin, George Fiala, James Hiscott, Lothar Klein, Hope Lee, Alexina Louie, Phil Nimmons, Barbara Pentland, R. Murray Schafer, Timothy Sullivan, Morris Surdin et Gerhard Wuensch. Il s'est produit avec la plupart des grands orchestres canadiens, au Festival du printemps de Guelph et au Festival of the Sound. En 1981, il agit comme coordonnateur au sein de Soundstage Canada '81, un groupe de musiciens canadiens avec lequel il effectua des tournées en Yougoslavie, Hongrie et Roumanie, dans le cadre du festival de musique bisannuel de Zagreb. En 1987 et 1988, il joua à Peterborough, Ont., dans The Greatest Show on Earth (du cycle Patria de R. Murray Schafer). En 1988, il mit sur pied Lumina, un spectacle multimédias mettant en jeu les rapports de la musique et de la lumière, tels qu'on les concevait dans les cathédrales médiévales.

En 1972, Macerollo composa et interpréta la musique de scène pour une production de The Three Sisters de Tchekhov, au Saint Lawrence Centre. Pour le cinéma ou la télévision, il a aussi participé à « The Taming of the Canadian West » (CTV 1970), « The National Dream » (SRC 1978), The New Canadians (Neilson Films 1980), Without a Clue (1988), « The Private Capital » (SRC 1989), « Onassis : The Richest Man » (ABC-TV 1988) et Brown Bread Sandwiches (Brown Bread Sandwiches Inc. 1989). Il fut vice-prés. de la Confédération internationale des accordéonistes (1970-74) et prés. de la Canadian Accordion Teachers' Assn (1974-77). Alors qu'il était prés. de Contemporary Showcase (1972-76), il organisa le premier symposium international de l'accordéon à basses chromatiques en 1975, dans le cadre de ses démarches pour imposer l'instrument au concert. En 1976, il fonda le Group of Six (enregistré en 1979 sous le nom de Classical Accordion Society of Canada) et en fut le premier prés. En 1980, il devint prés. du Pro Arte Orchestra. Membre fondateur du Mississauga Arts Council (1981-85), il s'occupa du sous-comité responsable des subventions (1985-89) - le conseil l'élit musicien de l'année 1987. En 1989, il devenait prés. des NMC.


Lecture supplémentaire

  • MacMillan, Rick. "Joseph Macerollo works for acceptance of free-bass accordion," MSc, 286, Nov-Dec 1975

    Harting, Lynn. "Commissioning: the performer's perspective," MSc, 350, Jul/Aug 1986