Kalnins, Janis

Janis Kalnins. Chef d'orchestre, compositeur, organiste-maître de chapelle (Pärnu, Estonie, de parents lettons, 3 novembre 1904, naturalisé canadien 1954 - Fredericton, 30 novembre 2000). D.Mus. h.c. (Mount Allison) 1981.

Kalnins, Janis

Janis Kalnins. Chef d'orchestre, compositeur, organiste-maître de chapelle (Pärnu, Estonie, de parents lettons, 3 novembre 1904, naturalisé canadien 1954 - Fredericton, 30 novembre 2000). D.Mus. h.c. (Mount Allison) 1981. Son père, Alfreds Kalnins, organiste, chef d'orchestre et compositeur, était l'un des plus célèbres musiciens de Lettonie en son temps. Après avoir étudié très tôt (1920-1924) la composition avec J. Vitols et la direction d'orchestre au Conservatoire d'État de Lettonie à Riga, il étudie avec Erich Kleiber à Salzbourg, ainsi qu'avec Hermann Abendroth et Leo Blech à Berlin. Chef d'orchestre au théâtre national de Lettonie (1923-1933), puis à l'opéra national de Lettonie (1933-1944), il fut invité à diriger en Suède (à l'Opéra royal de Stockholm), en Allemagne et en Pologne.

Il s'établit au Canada en 1948 et devint organiste-maître de chapelle à l'église unie St. Paul's à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, poste qu'il conserva pendant plus de 40 ans avant d'être nommé organiste émérite en 1991. En 1951, il fut nommé chef du Fredericton Civic Orchestra et professeur d'éducation musicale à l'école normale de la province, où il resta jusqu'en 1971. Il fut l'unique chef d'orchestre de l'Orchestre symphonique du Nouveau-Brunswick (1962-1968) et dirigea des orchestres dans le cadre de festivals lettons un peu partout en Amérique du Nord. Il exécuta sa Symphonie no 3 et sa New Brunswick Rhapsody au pupitre de l'Orchestre symphonique de Windsor (1978).

Kalnins a écrit avec facilité dans les principales formes musicales et son style combine des éléments romantiques et modernes. Il a reçu des commandes de l'ACEM (Poème symphonique), de la Commission du bicentenaire du Nouveau-Brunswick (New Brunswick Song Cycle), de l'église unie St. Paul's, à Fredericton (Psalm 150; 1990) ainsi que plusieurs du Latvian Song Festival Committee. Sa dernière œuvre principale est Requiem (1988 à 1991).

Pour son 80e anniversaire, la communauté lettonne lui rendit hommage en donnant trois concerts (Toronto, Chicago et New York) où figuraient ses œuvres; en 1985, à Fredericton, un concert spécial saluant sa vie et son œuvre fut diffusé par la SRC. Son Concerto pour piano et orchestre de chambre fut créé à Toronto par Arthur Ozolins, le 6 juillet 1986, à l'occasion du huitième Latvian Song Festival. En 1984, le Nouveau-Brunswick lui décerna un prix d'excellence artistique. Il fut enterré dans son pays natal, où un concert commémoratif fut tenu en juillet 2001 dans le cadre du Latvian Song and Dance Festival. La musique pour chorale de Kalnins peut se faire entendre sur des enregistrements de la Riga Chamber Choir, Ave Sol (Anthology of Latvian Choir Music, Part 2, Following the Stars et Part 3, Reach for the Sun; et Janis Kalnins, DCM Sweden AG 9506 [1995] et sous le même nom, BAF 9611 [1996]).

Compositions (Sélection)

Orchestre
Two Latvian Peasant Dances : 1936; UE 1937.

4 Symphonies : 1939-44, 1953, 1973, 1977; mss.

Concerto en fa dièse mineur: 1946, vn, orch; ms.

Music for String Orchestra : 1965; ms.

New Brunswick Rhapsody : 1967; ms.

The Long Night (Velta Toma) : Nd. SATB, orch; ms. Kaibala 30C01-A-B.

Poème symphonique (Carmen) : 1982; SATB, orch; ms.

Concerto pour piano et orchestre de chambre : 1984; ms.

Musique de chambre
Sonate pour hautbois et piano : 1963; ms.

Two Shepherd Songs (traditionnel) pour voix, hautbois et piano : 1963; ms.

Quatuor à cordes en sol dièse mineur. Nd. ms.

Trio pour violon, alto et violoncelle : 1979; ms.

Sonate no 2 pour orgue: 1981; ms.

Three Preludes pour orgue: 1983; ms.

Quintette avec piano: 1987; ms.

Œuvres pour violon et piano, dont Klusa Stunda : 1968, Larghetto Serioso : 1975 et Sonate : 1975; mss.

Chœur et voix
« The Bird's Lullaby » (E. Pauline Johnson) : 1950; FH 1951.

« The Lord's Prayer » et « When Jesus Came to Birmingham » : v. 1954; FH 1954.

The Potter's Field (Bible), cantique. SATB, orgue; ms.

Latvijai (E. Raisters) : 1976; voix de femmes, quintette à cordes; ms.

New Brunswick Song Cycle (Cogswell, Comeau, Carmen, LeBlanc, Smith) : 1984; ms.

Trimdinieku Vakardziesma (Krŭminš), cantique : 1988; solo de voix; SATB, orch; ms.

Requiem en mi mineur. sop, bar, SATB, piano (orgue ou orch.) ; ms.

Aussi 4 opéras : Unguni and Lolita's Magic Bird (1933), In the Fire (1934), Hamlet (1935); mss; (« Christina's Song » extrait de Unguni) DVRV 6621191 (L. Petersone mezzo, N. Zalite piano). Certaines pièces pour l'orgue et plusieurs pour le piano.

Bibliographie

« Janis Kalnins », Atlantic Advocate; vol. 48 (mai 1958).

« Orchestra-conductor », ibid; vol. 52 (août 1962).

Phillips, Fred H., « Eminent conductor, Janis Kalnins, leads New Brunswick Symphony Orchestra », PfAC (hiver 1963).

Hoyt, Don., « Janis Kalnins: still making music at 80 », Saint John Telegraph Journal (12 oct. 1985).


Lecture supplémentaire

  • 'Janis Kalnins,' Atlantic Advocate, vol 48, May 1958

    'Orchestra-conductor,' ibid, vol 52, Aug 1962

    Phillips, Fred H. 'Eminent conductor, Janis Kalnins, leads New Brunswick Symphony Orchestra,' PfAC, Winter 1963

    Hoyt, Don. 'Janis Kalnins: still making music at 80,' Saint John Telegraph Journal, 12 Oct 1985