Kamouraska (village)

En 1849, on y établit la première cour supérieure en dehors de Québec. Fondé en 1858, le village de Kamouraska est un lieu touristique important au XIXe siècle et au début du XXe siècle. On vient y admirer la nature, respirer l'air salin et goûter les bains de mer.


Kamouraska (village)

  Kamouraska, municipalité du Qc; pop. 705 (recens. 2006), 700 (recens. 2001); const. en 1987. Kamouraska est situé sur la rive sud du FLEUVE SAINT-LAURENT, à 125 km au nord-est de Québec. En Algonquien, son nom signifie « jonc au bord de l'eau ». En 1674, Olivier Morel de la Durantaye se voit offrir une seigneurie. La paroisse de Saint-Louis est fondée en 1714. Au XVIIIe siècle, Kamouraska est l'un des plus gros peuplements de la rive sud. Au début du XIXe siècle, la seigneurie appartient à la famille Taché, dont l'un des membres, sir Étienne-Pascal TACHÉ, sera premier ministre de la province du Canada de 1855 à 1857. L'agriculture y est prospère et on surnomme la région le « grenier du Bas-Canada ».

En 1849, on y établit la première cour supérieure en dehors de Québec. Fondé en 1858, le village de Kamouraska est un lieu touristique important au XIXe siècle et au début du XXe siècle. On vient y admirer la nature, respirer l'air salin et goûter les bains de mer. Devenues populeuses, des paroisses comme Saint-Pascal, Saint-Denis et Sainte-Hélène se séparent de Saint-Louis, ce qui explique sa faible population actuelle. Le roman d'Anne HÉBERT intitulé KAMOURASKA, relate des faits tragiques qui s'y sont produits en 1839.


Liens externes