Keefer, G. Herald

G. Herald Keefer. Organiste, facteur d'orgues, compositeur (Vancouver, 12 avril 1919). Ph.D. h.c. (Somerset, Angl.) 1985. Il étudia d'abord le chant choral à Vancouver avec Frederick Robinson.

Keefer, G. Herald

G. Herald Keefer. Organiste, facteur d'orgues, compositeur (Vancouver, 12 avril 1919). Ph.D. h.c. (Somerset, Angl.) 1985. Il étudia d'abord le chant choral à Vancouver avec Frederick Robinson. Instructeur de radio pour l'ARC à Montréal pendant la Deuxième Guerre mondiale, il étudia l'orgue et la direction chorale avec John Weatherseed. Après la guerre, Keefer retourna à Vancouver à titre d'organiste à l'église anglicane Saint Philip's et de dir. de sa chorale de petits chanteurs. Il poursuivit ses études d'orgue avec Richard T. Bevan, puis avec Leonard Wilson qui lui commanda, pour son propre studio, le premier orgue baroque de l'Ouest canadien (1957). À l'époque où il était secr. de la section du CRCO à Vancouver, ses rapports avec des organistes en tournée (notamment E. Power Biggs) l'incitèrent à s'intéresser sérieusement à la facture d'orgues. En 1957, au Congrès international des facteurs d'orgues tenu en Hollande, il recueillit de précieux renseignements auprès de facteurs comme Dirk Flentrop et Henry Willis. En grande partie autodidacte, Keefer commença à construire et à restaurer des orgues en collaboration avec Dennis Connorton, sous la raison sociale de G. Herald Keefer and Associate. Entre 1959 et 1979, tous deux construisirent plus de 20 grandes orgues commandées par des clients de la côte ouest des États-Unis et du Canada. Ces instruments étaient destinés notamment à la First Church of Christ Scientist, Seattle (1959); à l'école de musique de l'Université de Washington, Seattle (1961); à l'église wesleyenne unie Saint Andrew's, Vancouver (1967); à la cathédrale Holy Trinity, New Westminster (1969); à l'église Saint Helen's, Vancouver (1978). Le plus gros orgue qu'ils aient construit, l'orgue de l'église Saint Andrew's, possède 6000 tuyaux disposés sur 93 rangs, avec 120 jeux et 4 claviers. Keefer détermine lui-même la dimension des tuyaux et les conçoit de façon à leur donner une sonorité particulière. Presque tous ses instruments sont de type électropneumatique.

Keefer devint o. m. c. à la cathédrale Holy Trinity de New Westminster en 1969 et enseigna l'orgue au Vancouver Bible College de Surrey (1972-78). À Vancouver, il fut prés. de la section du CRCO en 1962 et du service de la musique du Community Arts Council. Il a donné des récitals d'orgue à la cathédrale Holy Trinity et signé plus de 30 oeuvres de musique religieuse. Cinq de ses hymnes (certains comportant des paroles de son cru) furent publiés dans Wings of Song (Unity Village, Mo. 1984) et sa Missa S. Marie et S. Marthae, une commande (1986), fut publiée pour être jouée régulièrement dans la paroisse locale de l'Église catholique anglicane du Canada.

Vers la fin des années 1980, Keefer conçut un grand orgue pour son studio de Surrey, mais c'est l'ingénieur en électronique Anthony John Ellis d'Abbotsford (C.-B.) qui en conçut et construisit les circuits électroniques. Cet orgue, terminé à 98 p. cent en 1989, est peut-être le plus puissant au Canada avec ses 4 claviers, 73 jeux, 26 rangées de panneaux de générateur transistorisé, multiples choix de pistons et 10 canaux pour le son. On l'utilise pour les offices dominicaux, l'enseignement et les récitals locaux.

En 1988, le Wessex Theological College de Yeovil, Angl., décerna à Keefer le titre de Fellow honoraire « pour services rendus et en hommage à ses grandes réalisations en tant que musicien d'église et facteur d'orgues ».