Wheeler, Kenneth Vincent John

Kenneth Vincent John Wheeler, « Kenny », trompettiste de jazz, joueur de flugelhorn et compositeur (né le 14 janvier 1930 à Toronto en Ontario; décédé le 18 septembre 2014 à London en Angleterre). Il débute sa carrière à St. Catherines, en Ontario et étudie au ROYAL CONSERVATORY OF MUSIC de Toronto avant de s'expatrier à Londres, en Angleterre, en 1952.

Wheeler, Kenneth Vincent John

Kenneth Vincent John Wheeler, « Kenny », trompettiste de jazz, joueur de flugelhorn et compositeur (né le 14 janvier 1930 à Toronto en Ontario; décédé le 18 septembre 2014 à London en Angleterre). Il débute sa carrière à St. Catherines, en Ontario et étudie au ROYAL CONSERVATORY OF MUSIC de Toronto avant de s'expatrier à Londres, en Angleterre, en 1952. Il y joue d'abord dans un orchestre de danse, puis, de 1959 à 1965, dans l'orchestre populaire John Dankworth.

Trompettiste appartenant au mouvement bebop, il se lance au milieu des années 1960 dans des arrangements improvisés et s'affirme comme une des têtes d'affiche de l'avant-garde européenne au début des années 1970 en jouant notamment avec l'orchestre allemand Globe Unity. Il continue cependant à travailler dans des cadres plus conventionnels bien que contemporains comme les « big bands » londoniens de ses compatriotes expatriés John Warren et Maynard FERGUSON. Au cours de cette période, il dirige aussi à l'occasion son propre « big band », avec lequel il enregistre ses deux premiers albums Windmill Tilter (1967), Song for Someone (1973) et A Long Time Ago (1999).

La notoriété de Wheeler en Amérique du Nord grandit grâce à son association, de 1971 à 1976, avec le saxophoniste américain Anthony Braxton et, de 1983 à 1989, avec le bassiste britannique Dave Holland installé eux États-Unis. Les enregistrements du petit orchestre de Wheeler pour la compagnie de production allemande ECM connaissent également du succès, surtout Gnu High (1975), Deer Wan (1977), Double, Double You (1983) et, plus tard, Angel Song (1995).

Wheeler lui-même n'aime guère diriger un orchestre en dehors des studios. Bien que pour son 60e anniversaire, il fasse une tournée européenne avec son big band et enregistre Music for Large and Small Ensembles (1990), un album double, il préfère travailler comme compositeur ou soliste pour d'autres orchestres. Ainsi, il enregistre au cours des années 1990 des CD avec l'Upper Austrian jazz Orchestra et deux groupes italiens, le European music Orchestra et l'Ensemble Kaos.

Il reprend contact avec le Canada en 1983, année où il commence à enseigner au Banff Centre for the Arts Jazz Workshop et collabore ensuite avec d'autres musiciens canadiens, enregistrant notamment pour la compagnie montréalaise Justin Time avec Tim BRADY (Visions, 1985), Sonny GREENWICH (Kenny Wheeler and Sonny Greenwich Live at the Montreal Bistro, 1993-97), Paul BLEY ([touché],. 1996) et le Maritime Jazz Orchestra (Sirene's Song, 1996). Au Canada, comme à l'étranger, la génération des jeunes musiciens de jazz admire Wheeler pour la chaleur et l'excentricité bien typique du lyrisme de ses compositions et de ses solos de flugelhorn.