Kenneth Winters

Kenneth (Lyle) Winters. Critique, commentateur radiophonique, éditeur (Dauphin, Man., 28 novembre 1929 - Orono, Ont., 15 février 2011) . L.R.S.M. piano (interprétation) 1951, L.R.S.M. piano (enseignement) 1953, D.Mus. h.c. (Brandon) 1989.

Kenneth Winters

Kenneth (Lyle) Winters. Critique, commentateur radiophonique, éditeur (Dauphin, Man., 28 novembre 1929 - Orono, Ont., 15 février 2011) . L.R.S.M. piano (interprétation) 1951, L.R.S.M. piano (enseignement) 1953, D.Mus. h.c. (Brandon) 1989. Avec Helmut Kallmann et Gilles Potvin, il fut l'un des directeurs de la première édition de l' EMC, responsable en particulier du texte anglais.

Sa mère, Edythe Kemp Winters, fut pianiste, professeure et, durant plus de 50 ans, organiste à l'église unie de Dauphin. Lui-même étudia le chant dans sa ville natale avec Ursula Koons Dahlgren de 1940 à 1946 et le piano avec Amy Strickland en 1942-43. En 1942, au Manitoba (plus tard Winnipeg) Music Competition Festival, il remporta la palme dans la catégorie petit chantre, au sein d'un groupe de solistes (incluant Douglas Rain et Ted Komar) qui effectua une tournée de l'Ontario avec la Winnipeg Sea Cadet Band. Devenu baryton, il reçut d'Ernesto Vinci, en 1946, la meilleure note de l'année au Manitoba Music Competition Festival. Winters s'installa à Winnipeg et allait poursuivre des études durant plusieurs années : matières théoriques avec Gwendda Owen Davies, chant, tour à tour avec Mary Scarlett Wood, Filmer Hubble, Frederick Newnham et George Kent, et piano avec Roline Mackidd (1946-51) puis John Melnyk (1951-53). Ces deux dernières années, il fit régulièrement la navette entre Winnipeg et Dauphin, où il enseignait le piano. Il avait aussi commencé à composer des mélodies et, en 1950, sa mise en musique d'« O Rose, Thou Art Sick » pour contralto, flûte et quatuor à cordes remporta le premier prix de composition du Jewish Women's Musical Club de Winnipeg. Dans les années 1950 et au début des années 1960, il écrivit un certain nombre d'autres mélodies et une suite folklorique pour voix élevée, flûte, alto et violoncelle. En 1954, il occupa à Winnipeg le poste d'o. m. c. à l'église anglicane Saint Philip's de Norwood, en plus de fréquenter la Manitoba Normal School et d'enseigner le piano. Il fut également répétiteur de chanteurs, enseigna la musique à l'école (1955-56) et chanta au Rainbow Stage, dans une poduction de Annie Get Your Gun. En 1956, il commença à travailler pour le Winnipeg Free Press, rédigeant des comptes rendus sur la musique et la danse, puis sur les arts visuels, le cinéma, les livres et les disques. Il occupa cette fonction jusqu'en 1966, mis à part un séjour d'un an (1959-60) à Paris où il fut élève de Nadia Boulanger (composition) et Annette Dieudonné (solfège). Winters fut aussi chef de la rubrique musicale du périodique Canadian Art en 1962. Il composa cinq pièces de musique de scène et John Hirsch en fit son dir. mus. pour la mise en scène de Names and Nicknames de James Reaney, pièce pour enfants créée à Winnipeg (1er novembre 1963). Installé à Toronto, Winters y travailla comme critique de musique et de danse pour le quotidien The Telegram (1966-71), avant d'être nommé dir. général de la FOSO. À l'automne de la même année, il fut également le fondateur et dir. général de l'AOC, et géra cet organisme national depuis les bureaux de la FOSO à Toronto. En 1972, il fut invité à s'associer au projet de l' EMC et, en 1975, il remit sa démission à la FOSO-AOC afin de se consacrer entièrement à l'Encyclopédie.

Winters commença une carrière radiophonique à la SRC en 1956, et participa, comme auteur et commentateur, à d'innombrables émissions - comptes rendus, recensions (« Critically Speaking », « Records in Review », « Music Diary », « Sound Reviews », etc.) ou séries, notamment « Telemann and Company » (1964), « The Music of Chopin » (1964-65), « The Music of Mendelssohn » (1965-66), « Benjamin Britten » (un documentaire et huit émissions dans le cadre de « CBC Tuesday Night », 1970), « Gustav Holst, Planetmaker » (documentaire, « CBC Tuesday Night »; prix Ohio en 1974), « Sir Michael Tippett : a composer for our time » (documentaire, « CBC Tuesday Night », 1975), « The Way of the Cross » (émission spéciale de trois heures le Vendredi saint, 1978) et enfin une émission spéciale d'une semaine à l'occasion du 300e anniversaire de la naissance de Bach (1985). Winters fut aussi coanimateur (1981-82), collaborateur régulier (1985) puis animateur (1989) de l'émission de radio « Mostly Music » produite par la SRC.