Kim Stockwood

Kim Stockwood. Auteure-compositrice-interprète, guitariste, personnalité de la radio et de la télévision (Saint-Jean, T.-N.L., 11 nov. 1965); BA (Université Memorial, Terre-Neuve) en 1988.
Kim Stockwood. Auteure-compositrice-interprète, guitariste, personnalité de la radio et de la télévision (Saint-Jean, T.-N.L., 11 nov. 1965); BA (Université Memorial, Terre-Neuve) en 1988.


Kim Stockwood

Kim Stockwood. Auteure-compositrice-interprète, guitariste, personnalité de la radio et de la télévision (Saint-Jean, T.-N.L., 11 nov. 1965); BA (Université Memorial, Terre-Neuve) en 1988. Kim Stockwood commence à se produire dans le circuit des bars de Saint-Jean en 1990 et interprète surtout des chansons country d'artistes tels que Patsy Cline, Dwight Yoakam et Elvis Presley. En 1992, elle démissionne de son poste de rédactrice dans une agence publicitaire locale et déménage à Toronto afin de se consacrer exclusivement à la musique. Deux mois plus tard, elle signe un contrat d'enregistrement avec EMI Music Canada et commence à amasser le matériel de son premier album.

Carrière solo
Le premier album de Stockwood, Bonavista (EMI Music Canada 0-7243-852356-2-7), sort en 1995 et fusionne des éléments de country, pop et rock. Alors que son album reçoit initialement une attention modeste, la sortie de son tube « Jerk » et ses ajouts à la réédition de Bonavista en 1996 la projette sur la scène nationale et internationale. Le succès de l'album, dont la présentation est revue, lui vaut un contrat d'enregistrement avec l'étiquette américaine Curb Warner, une nomination pour le Prix Juno de 1996 du meilleur nouvel artiste et un prix SOCAN pour la chanson pop de l'année (« Enough Love ») en 1997. Le deuxième album de Stockwood, 12 Years Old (1999, EMI Music Canada 7243-8-57177-2-7), d'inspiration pop, est plus cohérent sur le plan stylistique. La piste intitulée « 12 Years Old » lui vaut le prix chanson de l'année lors de la remise des Prix de la musique de la Côte est de 2000, où elle est d'ailleurs nommée artiste pop/rock de l'année.

Shaye
Stockwood forme le trio pop Shaye en 2002 avec les auteures-compositrices canadiennes Damhnait Doyle et Tara MacLean. Le premier album du groupe, The Bridge (2003, EMI Music Canada 7-2435-93540-2-6), est en nomination pour le prix Juno de la chanson de l'année avec « Happy Baby » en 2004 et pour un prix SOCAN de musique pop en 2005. Tara MacLean quitte la formation en 2007, après la sortie du deuxième album, Lake of Fire (2006 EMI Music Canada 09463-52929-2-3); Stockwood et Doyle se séparent en 2009.

Radio et télévision
La personnalité vibrante de Stockwood et sa nature affable font d'elle une animatrice de radio et de télévision appréciée. Avant de déménager à Toronto, Stockwood avait d'ailleurs animé le « Morning Show » sur la station Q-93 à Saint-Jean (T.-N.L.). Elle est animatrice invitée dans nombre de stations de radio et d'émissions de télévision, dont les stations montréalaises Mix 96 et CHOM FM, la station Power 92 d'Edmonton, la station C100 d'Halifax ainsi que les émissions « Canada AM » et « Entertainment Tonight Canada ». Stockwood anime le « Morning Show » sur la station torontoise EZ Rock de 2008 à 2009. Elle anime également « Saturday Night at the Junos », « CTV Junos Red Carpet », le gala du Canadian Radio Music Awards et celui de remise des Prix de la musique de la côte est.

Bibliographie
« Newfoundland's Stockwood poised for big time », Kitchener-Waterloo Record, 6 févr. 1992.

Krewen, Nick, « Uninhibited Kim Stockwood is a hit . . . thanks to that Jerk », The Record (Kitchener, ON), 19 sept. 1996.

Burliuk, Greg, « Stockwood burning up the charts », Kingston Whig-Standard, 23 janv. 1997.

Niester, Alan, « I didn't even know I could sing: Newfoundland-born Kim Stockwood is racing up the pop charts with her honest tunes, but the singer-songwriter never dreamed of a career in music », The Globe and Mail, 8 mai 1999.

Gold, Kerry, « Shaye sings about life and death », The Vancouver Sun, 2 déc. 2003.


Lecture supplémentaire

  • "Newfoundland's Stockwood poised for big time," Kitchener-Waterloo Record, 6 Feb 1992

    Krewen, Nick. "Uninhibited Kim Stockwood is a hit . . . thanks to that Jerk," The Record (Kitchener, Ont), 19 Sep 1996

    Burliuk, Greg. "Stockwood burning up the charts," Kingston Whig-Standard, 23 Jan 1997

    Niester, Alan. "'I didn't even know I could sing': Newfoundland-born Kim Stockwood is racing up the pop charts with her honest tunes, but the singer-songwriter never dreamed of a career in music," The Globe and Mail, 8 May 1999

    Gold, Kerry. "Shaye sings about life and death," The Vancouver Sun, 2 Dec 2003

//