Knowles, Stanley Howard

Stanley Howard Knowles, homme politique (Los Angeles, Calif., 18 juin 1908 -- Ottawa, 9 juin 1997).
Stanley Howard Knowles, homme politique (Los Angeles, Calif., 18 juin 1908 -- Ottawa, 9 juin 1997).


Knowles, Stanley Howard

Stanley Howard Knowles, homme politique (Los Angeles, Calif., 18 juin 1908 -- Ottawa, 9 juin 1997). Le mieux connu et le plus respecté des députés d'Opposition canadiens à la Chambre des communes, Knowles représente la circonscription de Winnipeg Nord-Centre pour la CO-OPERATIVE COMMONWEALTH FEDERATION (CCF) et le Nouveau Parti démocratique (NPD) de 1942 à 1958, puis de 1962 à 1984, misant sur sa connaissance légendaire des règles parlementaires pour promouvoir la justice sociale. Né aux États-Unis de parents venus de Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick, Knowles est élevé dans la ferveur religieuse, dans la tradition du MOUVEMENT SOCIAL GOSPEL de l'Église méthodiste. Jamais il n'oubliera le décès de sa mère des suites de la tuberculose en 1919, ni le congédiement de son père machiniste en 1932. Ces deux incidents l'orientent d'ailleurs vers des études en théologie au United College de Winnipeg et l'incitent ensuite à militer au sein de la CCF à partir de 1935. Il cherche désormais à modifier les lois plutôt qu'à sauver les âmes.

À partir de 1942 (année où il remporte une élection partielle après le décès de J.S. WOODSWORTH), il y parvient en améliorant sa maîtrise des règles procédurières. Durant près de 40 ans, il talonne les gouvernements successifs pour qu'ils généralisent les principes naissants de l'ÉTAT PROVIDENCE. Le DÉBAT SUR LE PIPELINE en 1956 est la manifestation la plus connue de ses talents parlementaires. La fondation du NPD en 1961 lui donne l'occasion d'affirmer son charisme. Sa carrière politique ébranle sérieusement sa vie personnelle, mais son sens du devoir, sa force de volonté et l'estime qu'il suscite dans la population lui permettent de surmonter plusieurs épreuves, notamment la sclérose en plaques (à partir de 1946), ses problèmes matrimoniaux (à compter des années 50) et un grave accident cérébrovasculaire (1981). Quand il prend sa retraite en 1984, le Parlement, dans un geste de reconnaissance extraordinaire, le nomme officier honoraire de la Chambre des communes, en lui dédiant une place à vie à la table du greffier. On lui décerne l'Ordre du Canada en 1985.


Lecture supplémentaire

  • G. Harrop, Advocate of Compassion: Stanley Knowles in the Political Process (1984); S. Knowles, The New Party (1961); Susan Mann Trofimenkoff, Stanley Knowles (1982).