Kuwabara Payne McKenna Blumberg Architects (KPMB)

Le cabinet d’architectes Kuwabara Payne McKenna Blumberg Architects (KPMB) a été fondé en 1987 par quatre associés : Bruce Kuwabara, Thomas Payne, Marianne McKenna et Shirley Blumberg, tous issus du cabinet d’architectes Barton Myers.

Le cabinet d’architectes Kuwabara Payne McKenna Blumberg Architects (KPMB) a été fondé en 1987 par quatre associés : Bruce Kuwabara, Thomas Payne, Marianne McKenna et Shirley Blumberg, tous issus du cabinet d’architectes Barton Myers.

Ouvrages publics majeurs

Reconnu comme l’un des cabinets d’architecture les plus en vue du Canada, KPMB a remporté d’importants concours de conception de bâtiments publics canadiens, dont ceux de l’expansion de phase III du Musée des beaux-arts de l’Ontario (en collaboration avec Barton Myers Associates, réalisée de 1987 à 1993), du nouvel hôtel de ville de Kitchener en Ontario (construit entre 1990 et 1993), et de la bibliothèque Joseph E. Stauffer de l’Université Queen’s à Kingston (érigée entre 1992 et 1994).

Université Queen, biblioth\u00e8que de l
Prix du Gouverneur général en architecture (avec la permission des architectes Kuwabara Payne McKenna Blumberg).

Portfolio de conception

KPMB jouit d’une présence à la fois nationale et internationale. À partir du siège social de Toronto, en Ontario, ses associés s’appuient sur un modèle de pratique unique, enraciné dans des processus de conception réellement collaboratifs et intégrés. Incarnant une philosophie de l’architecture tenant compte du contexte, le cabinet s’implique dans une foule de projets, dont ceux à caractère culturel, éducationnel, et hospitalier et urbain, ainsi que des bâtiments durables à rendement élevé. L’esthétique des bâtiments conçus met souvent de l’avant le contraste du bois, de l’acier et du verre, créant au passage d’élégantes structures où la création d’espaces publics est mise à l’avant-plan.

Sensibilités de conception

Le travail de KPMB est empreint d’une sensibilité au contexte, du recours audacieux aux matériaux, d’une conception élégante et d’une expertise en matière d’urbanité. La conception de chaque bâtiment reflète les intérêts et préoccupations de conception de l’associé qui en a la charge, chacun d’entre eux possédant d’impressionnants talents qui lui sont propres. Par exemple, la conception de la bibliothèque Joseph S. Stauffer (œuvre de Thomas Payne) regorge de références aux bâtiments gothiques sur le campus, tout en interprétant et intégrant les besoins actuels de l’université. L’hôtel de ville de Kitchener (signé Bruce Kuwabara) a été conçu comme un hybride d’espaces et de volumes qui exprime, en termes architecturaux clairs, l’importance du lieu, de la topographie, du programme de construction et du contexte.

King James Place
Au centre-ville de Toronto (avec la permission des architectes Kuwabara Payne McKenna Blumberg).

La Place King James (Shirley Blumberg) et les bureaux Tudhope (Marianne McKenna) répondent non seulement au contexte urbain de Toronto en intégrant des immeubles commerciaux existants, mais parviennent également à le faire de manière contrastante. Dans le cas de la Place King James, une importante façade historique a été préservée et encadrée en la flanquant de bâtiments dont l’échelle et la modulation s’imprègnent subtilement de l’esprit des rues historiques qui les ceinturent. Dans le cadre du projet Tudhope, le bâtiment existant a été transformé pour répondre à un nouveau programme. De nouveaux éléments, soit des linteaux métalliques et des panneaux de remplissage, se distinguent clairement des matériaux existants tout en s’harmonisant avec l’ancien bâtiment pour créer une composition solide.

Conception novatrice

Comptant parmi les projets de KPMB les plus reconnus, l’École nationale de ballet du Canada (construite en 2005) a reçu des prix de toutes sortes, dont le Prix du Gouverneur général de l’Institut royal d’architecture du Canada, la médaille d’or de l’Institut américain de l’architecture, les Prix internationaux d’architecture, le Prix national de conception urbaine, ainsi que le Prix d’excellence de l’Association des architectes de l’Ontario pour l’intégration réussie d’un bâtiment du patrimoine au sein d’un complexe architectural contemporain. Ce projet intègre une école de danse, un établissement d’enseignement et une résidence. Son point de mire est la tour nord de cinq étages, dotée de vitrage du sol au plafond. Longeant la rue principale, elle permet aux habitants de la ville d’apercevoir les espaces d’entraînement des danseurs. De plus, une série d’antichambres permet aux danseurs et danseuses de se détendre, de s’étirer et de socialiser, ce qui est à même de favoriser une approche d’enseignement équilibrée au sein de cet établissement, démontrant la danse dans toute sa culture et son innovation.

L
Vue panoramique de l'\u00c9cole nationale de ballet du Canada depuis la rue Jarvis.

Conception durable

La conception de l’hôpital pour malades chroniques Bridgepoint Health (construit en 2013) constitue un exemple éloquent de la capacité de KPMB de résoudre un problème urbain complexe en y conférant une dimension humaine. De taille monumentale et couvrant un terrain de plus de dix acres qui incorpore des parties de la prison historique Don Jail, cet hôpital comporte des éléments subtils et apaisants, dont l’usage de bois, de couleurs et d’espaces verts intégrés. Le bâtiment réserve une place privilégiée au public en lui donnant accès à un « porche urbain » avec café, auditorium, bibliothèque et terrasse. Pareil accès du public est souvent privilégié par KPMB, car il est gage de transparence entre le bâtiment et les lieux qu’il occupe. Une approche de ce genre a également été adoptée dans le cadre du projet Bell Lightbox du TIFF (construit en 2010), où un dais éclairé à revêtement de métal sert de pont entre les passants et le bâtiment, grâce à son effet accueillant et intime qui invite le public à en fréquenter le café, le restaurant et le salon. De plus, le bâtiment est doté d’un fini composé de panneaux de verre, d’un revêtement de zinc et de détails métalliques. Il comporte un podium de cinq étages ainsi qu’une tour de condominiums de 42 étages. Grâce à la saisissante ligne du toit, les deux programmes sont parfaitement intégrés au bâtiment. Son plan étant inspiré des bâtiments industriels réaménagés en lofts, le bâtiment regorge de grands espaces entrecoupés de plus petites salles, dont la salle de contrôle principale, qui semble flotter au milieu de l’atrium central peint en rouge.

Après plus de 25 ans à titre de cofondateur et d’associé principal, Thomas Payne quitte KPMB en 2013, à la poursuite de projets personnels.

Prix

Kitchener, hôtel de ville de
Construit de 1990 à 1993 et lauréat du Prix d'architecture du Gouverneur général en 1994 (avec la permission des architectes Kuwabara Payne McKenna Blumberg).
Woodsworth College
Le Woodsworth College à l'Université de Toronto (avec la permission des architectes Kuwabara Payne McKenna Blumberg).

Les réalisations de KPMB ont été couronnées de prix variés, mettant en évidence l’étendue du savoir-faire de ses associés. Les prestigieux Prix d’excellence du Gouverneur général de l’Institut royal d’architecture du Canada ont été attribués à KPMB pour sa conception duCollège Woodsworth de l’Université de Toronto (1992), de l’hôtel de ville de Kitchener (1994), de l’hôtel de ville de Richmond (2002), du Centre James Stewart de mathématiques de l’Université McMaster (2004), de l’École nationale de ballet (2008), de l’hôtel de ville de Vaughan (2012), du CIGI (2014), tandis que deux prix lui ont été attribués en 2014 pour l’expansion de l’École de gestion Joseph L. Rotman de l’Université de Toronto. En outre, des Prix du mérite du Gouverneur général ont été décernés pour le Collège Woodsworth de l’Université de Toronto, la Place King James, située au centre-ville de Toronto (1992), l’hôtel de ville Kitchener, ainsi que pour une résidence privée de Richmond Hill (1994). En 1997, le bâtiment Design Exchange (construit en 1994), l’Institut des femmes de Grand Valley (1996) et la bibliothèque Joseph S. Stauffer (1994) ont été reconnus pour leur mérite. Autre exemple d’importante réussite, le projet réalisé pour le compte de Manitoba Hydro, démontrant les efforts de ce dernier envers la promotion d’un programme de conception architecturale durable. Ce projet a été classé LEED Platine, la meilleure cote qui soit en matière de durabilité. L’un des projets les plus primés de KPMB, il s’est vu attribuer 16 prix parmi les plus prestigieux. KPMB a également été lauréat de prix de l’étranger, notamment de l’American Institute of Architects, d’Architectural Record (prix Good Design is Good Business) et de l’Urban Land Institute. KPMB s’implique également dans le milieu éducatif en s’assurant d’une présence au sein de nombreux collèges et universités.