La Loche

La COMPAGNIE DU NORD-OUEST établit un poste au portage dès 1808 et la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON ne tarde pas à faire de même. Les brigades des rivières Athabasca et Mackenzie y troquent des marchandises et des fourrures avec la brigade de La Loche.


La Loche

 La Loche, village de la Sask.; pop. 2611 (recens. 2011), 2348 (recens. 2006); const. en 1983. La Loche s'étend sur la rive est du lac La Loche, dans le nord-ouest de la Saskatchewan, près de la frontière de l'Alberta. Le peuplement de La Loche remonte au moins à l'époque de la traite des fourrures et de la « découverte » par Peter POND, en 1778, du PORTAGE LA LOCHE, ou portage Methye, qui traverse la ligne de partage des bassins hydrographiques de la BAIE D'HUDSON et de l'océan Arctique. Ce portage d'une longueur de 20 km, que Pond découvre grâce à ses compagnons cris, réunit le lac La Loche et la rivière Clearwater. Methye est le terme cri et Loche, le terme français pour désigner la barbote, une variété de lotte.

La COMPAGNIE DU NORD-OUEST établit un poste au portage dès 1808 et la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON ne tarde pas à faire de même. Les brigades des rivières Athabasca et Mackenzie y troquent des marchandises et des fourrures avec la brigade de La Loche. La communauté de La Loche se compose essentiellement de Métis et de Chipewyan. Le piégeage constitue encore une importante industrie locale. Le lac La Loche produit en outre des quantités commerciales de poisson et de nourriture pour les résidents de la région.