Labelle, François-Xavier-Antoine



Labelle, Antoine
Le curé Labelle contribue \u00e0 favoriser la colonisation de la vallée de l'Outaouais (avec la permission de la Société canadienne des postes).

Labelle, François-Xavier-Antoine

 François-Xavier-Antoine Labelle, prêtre catholique romain (Sainte-Rose-de-Laval, Qc, 24 nov. 1833 -- Québec, 4 janv. 1891). L'une des figures les plus célèbres et les plus populaires de l'époque au Québec, le « curé Labelle » s'illustre principalement comme promoteur de la colonisation de la vallée de l'Outaouais. Nommé curé de Saint-Jérôme-de-Terrebonne en 1868, il rêve d'une reconquête francophone et catholique de tous les territoires du Nord du Canada compris entre Montréal et Winnipeg par l'établissement d'une chaîne continue de colonies. Tribun remarquable, lobbyiste assidu à Québec comme à Ottawa, l'imposant curé (1,80 m et environ 140 kg) consacre l'essentiel de ses énergies à la réalisation de la première étape de ce projet, soit le peuplement et le développement agricole, minier, manufacturier et commercial du Nord-Ouest de Montréal. Ardent propagandiste de la construction du Canadien Pacifique en 1872, il se voit investi de missions officielles en Europe par le gouvernement canadien, en 1885, puis par le gouvernement québécois, en 1890. En mai 1888, le premier ministre du Québec, Honoré MERCIER, l'invite à occuper le poste de sous-ministre de l'agriculture et de la colonisation. Même si, en butte à mille obstacles, Labelle assiste au fil des ans à l'effritement de ses rêves les plus grandioses, il aura néanmoins directement contribué à l'établissement d'une vingtaine de paroisses.