Laberge, Albert

Albert Laberge, journaliste, auteur (Beauharnois, Qc, 18 févr. 1871 -- Montréal, 4 avril 1960). Laberge commence ses études à l'Académie Saint-Clément de Beauharnois et les termine au Collège Sainte-Marie, à Montréal, qu'il quitte en 1892. En 1894, il étudie le droit à l'École de Leblond de Brumath.

Laberge, Albert

Albert Laberge, journaliste, auteur (Beauharnois, Qc, 18 févr. 1871 -- Montréal, 4 avril 1960). Laberge commence ses études à l'Académie Saint-Clément de Beauharnois et les termine au Collège Sainte-Marie, à Montréal, qu'il quitte en 1892. En 1894, il étudie le droit à l'École de Leblond de Brumath. Ses premiers contes poétiques paraissent dans Le Samedi (1895). De 1896 à 1932, il travaille à La Presse. Il contribue à la fondation de l'École littéraire de Montréal, mais n'y prend aucune part avant 1909.

La Scouine (1918), roman décrivant des coutumes rurales, confirme la réputation d'écrivain naturaliste de Laberge. À part La Scouine, il publie dix recueils d'histoires, trois essais et des critiques littéraires, assumant les frais dans tous les cas. Son roman autobiographique, Lamento, n'est jamais terminé. Laberge tente de décrire la vie telle qu'il la voit, insistant particulièrement sur le côté obscur de la vie. Certaines de ces histoires sont devenues des classiques : « La Femme au chapeau rouge » (1947), « Les Noces d'or » (1950), « La Rouille » (1950), « Le Dernier Souper » (1952) et « Madame Pouliche » (1963).