Labrador, Hautes-Terres du

Formées d'anciennes roches du précambrien et très englacées pendant l'ère quaternaire (qui débute il y a 1,65 millions d'années et prend fin il y a 10 000 ans), ces montagnes alimentent plus de 70 petits glaciers, qui sont les glaciers situés le plus au sud de la partie est de l'Amérique du Nord.

Torngat, monts
Les fjords profonds, les lacs étroits et les murs rocheux spectaculaires des monts Torngat, au Labrador, sont des vestiges de la glaciation (photo de John Foster/Masterfile).

Labrador, Hautes-Terres du

 Les hautes-terres du Labrador s'étendent à 400 km au sud du cap Chidley, à Terre-Neuve, situé à la pointe nord du LABRADOR, et vont presque jusqu'à NAIN. La région inhabitée comporte trois massifs montagneux : les monts TORNGAT, Kaumajet (sommet brillant, en langue inuktitut) et Kiglapait (dent de scie). Les plus hauts sommets sont le mont Caubvick (alt. 1652 m), dans les Torngat, le mont Brave (alt. 1220 m) dans les Kaumajet et le Man O'War Peak (1050 m), qui se dresse au sud du principal chaînon du Kiglapait.

Formées d'anciennes roches du précambrien et très englacées pendant l'ère quaternaire (qui débute il y a 1,65 millions d'années et prend fin il y a 10 000 ans), ces montagnes alimentent plus de 70 petits glaciers, qui sont les glaciers situés le plus au sud de la partie est de l'Amérique du Nord. Les falaises abruptes plongent directement dans la MER DU LABRADOR ou dans les eaux de FJORDS étroits. Dans les vallées, on trouve uniquement une végétation et une faune arctiques.