Lachute

Les premiers colons vivent de l'agriculture, mais la ville prend de l'essor principalement en raison de sa connexion étroite avec les industries du papier et du textile. En 1966, Lachute fusionne avec le village d'Ayersville (const.


Lachute

 Lachute, ville du Qc; pop 11 832 (recens. 2006), 11 628 (recens. 2001); const. en 1885. Lachute est située à proximité d'une chute, sur la rivière du Nord, à environ 80 km au nord-ouest de Montréal, là où les premiers contreforts des Laurentides rejoignent la plaine de Montréal. Son nom vient de la chute à proximité de laquelle la ville est construite. Aux alentours de 1798, les premiers colons, des Américains et des Écossais protestants venus de Jericho, au Vermont, nomment l'endroit « Le peuplement de la Chute ». Graduellement, le nom se transforme en celui de La Chute, puis avec l'industrialisation et l'affluence de travailleurs Canadiens-français, les deux mots se fondent en un seul.

Les premiers colons vivent de l'agriculture, mais la ville prend de l'essor principalement en raison de sa connexion étroite avec les industries du papier et du textile. En 1966, Lachute fusionne avec le village d'Ayersville (const. en 1952), du nom de la famille Ayers, dont l'usine de textile se spécialise dans la fabrication de couvertures de laine et de grands morceaux de feutre utilisés pour la fabrication de la pâte et du papier. L'usine Ayers est située sur la rive ouest de la Rivière du Nord, en face de Lachute. En 1947, une grève à l'usine Ayers fait la manchette. Trois chefs syndicaux que l'on qualifie de communistes sont mis en état d'arrestation, et le premier ministre Maurice DUPLESSIS, que l'on accuse d'appuyer la brutalité policière, fait l'objet de nombreuses critiques. Le conflit devient un symbole de solidarité et de militantisme chez les travailleurs du Québec, tout comme ce sera le cas lors de la GRÈVE DE L'AMIANTE, quelques années plus tard.

Siège de la municipalité régionale du comté d'Argenteuil, l'économie de Lachute est aujourd'hui plus diversifiée, et la ville est un centre important sur la rive nord de la RIVIÈRE OTTAWA. L'économie locale repose principalement sur l'industrie de la pâte et du papier, mais on y trouve aussi les produits alimentaires, l'ameublement et la construction de bateaux. Le Musée régional d'Argenteuil illustre l'essor de la région au cours du XIXe siècle.