Laurent, Laforce & Bourdeau

Laurent, Laforce & Bourdeau (Laurent et Laforce, 1861-64; Laurent, Laforce & Cie, 1865-88). Marchands de musique et d'instruments, éditeurs et fabricants de pianos de Montréal.

Laurent, Laforce & Bourdeau

Laurent, Laforce & Bourdeau (Laurent et Laforce, 1861-64; Laurent, Laforce & Cie, 1865-88). Marchands de musique et d'instruments, éditeurs et fabricants de pianos de Montréal. Bien que l'on n'en retrace l'origine qu'en 1861, l'entreprise Laurent et Laforce était suffisamment implantée en 1862 pour survivre à un incendie, vendre une large part de son inventaire à la compagnie nouvellement fondée par Boucher et Manseau (avec laquelle elle commença alors à partager des locaux) et étendre son commerce de pianos et d'harmoniums. Les quelques exemplaires de musique imprimée qui ont été retracés situent les opérations d'édition de la firme aux années immédiatement antérieures à 1867. Une production limitée reflète sa collaboration avec des maisons d'édition amér., notamment G. Schirmer de New York dont un numéro de cotage paraît sur l'un des exemplaires et une annonce à l'endos de la dernière page d'un autre morceau. Celui-ci, « La Mansarde » de M.F.E. Valois (v. 1864), arrangement de Calixa Lavallée, est le cinquième de la collection « Lyre canadienne ». La sixième oeuvre de cette collection, « La Vierge de France » (v. 1864), a aussi été retrouvée. Comme manufacturier de pianos, l'entreprise s'annonça sous le nom de Laurent, Laforce & Cie et continua ensuite la vente au détail jusqu'en 1901. Elle adopta le nom de Laurent, Laforce & Bourdeau en 1888.