Lawson, Ernest

Bien qu'essentiellement peintre de paysages, Lawson met souvent l'accent sur des sujets prosaïques, en marge de l'environnement urbain.
Bien qu'essentiellement peintre de paysages, Lawson met souvent l'accent sur des sujets prosaïques, en marge de l'environnement urbain.



Lawson, Ernest

 Ernest Lawson, peintre (Halifax, 22 mars 1873 -- Miami Beach, Fla., 18 déc. 1939). En 1883, le docteur Archibald Lawson, qui fait l'objet d'une enquête pour activité illégale, quitte Halifax pour Kansas City et confie son fils Ernest à son oncle, le pasteur George Munro GRANT, recteur de l'U. Queen, à Kingston. De 1888 à 1890, Ernest Lawson vit à Kansas City et à Mexico, étudie à compter de 1891 à l'Art Students League, à New York, puis à l'école estivale de John N. Twachtman et de J. Alden Weir à Cos Cob, au Connecticut. En 1893, il étudie brièvement à l'Académie Julian, à Paris, et il peint à Moret-sur-Loing, où il fait la connaissance du peintre impressionniste anglo-français Alfred Sisley. Après un court séjour au Canada en 1896, il enseigne pendant un an à Columbus, en Géorgie, puis s'installe à New York en 1898. Vivant à l'extrémité nord de l'île de Manhattan, dans Washington Heights, il peint de nombreux paysages représentant la rivière Harlem. Plus tard, il déménage à Greenwich Village, où il fréquente William Glackens, Robert Henri et le groupe du nouveau réalisme.

Bien qu'essentiellement peintre de paysages, Lawson met souvent l'accent sur des sujets prosaïques, en marge de l'environnement urbain. Pour cette raison, de même que pour la vigueur de son expression, on l'invite en 1908 à exposer à New York avec « The Eight », une exposition qui marquera l'histoire de l'art américain. Durant ces années, Lawson obtient un vaste succès critique. Il est l'un des organisateurs de l'Armory Show de 1913, à New York, auquel il expose ses oeuvres, et remporte de nombreux prix, dont une médaille d'argent à l'Exposition universelle de Saint Louis, en 1904, et une médaille d'or à la Panama-Pacific Exhibition de San Francisco, en 1915. Il est élu membre associé de la National Academy of Design en 1908, puis membre à part entière en 1917.

Twachtman, Weir et Sisley constitueraient les influences dominantes dans le développement de son interprétation personnelle de l'impressionnisme. Essentiellement intéressé par la couleur, Lawson peint au pinceau, au couteau et avec le pouce pour créer des surfaces à empâtements épais, peignant des compositions similaires dans des formats et des tons variés, de manière à produire des effets de couleur dans différentes atmosphères. Selon le critique new-yorkais James Huneker, les oeuvres de Lawson sont peintes avec « une palette de pierres précieuses broyées ». Il ne dessine ni ne peint d'études avant de faire une toile, mais il y travaille directement, en extérieur ou dans son atelier. Il peint en Espagne en 1916-1917, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve, en 1924, au Colorado, à partir de 1927, et en Floride, à partir de 1931. Tandis qu'il est généralement acclamé par la critique pendant les premières années de sa carrière, la demande pour ses oeuvres diminue sérieusement dans les années 30, alors qu'il doit faire face à de graves problèmes financiers et de santé.

Aux États-Unis, Lawson affirme qu'il est né à San Fransisco, tandis qu'au Canada il ne nie pas sa naissance haligonienne. Il est élu membre du Canadian Art Club en 1912 et expose avec le Club de 1911 à 1915. Après la Première Guerre mondiale, A.Y. JACKSON considère que Lawson est, au même titre que J.W. MORRICE et Tom THOMSON, l'un des trois fondateurs de l'art moderne canadien. Des expositions des tableaux de Lawson ont lieu à Halifax (1919), à Toronto et à Montréal (1930), puis à Ottawa (1967).


Lecture supplémentaire

  • F. N. Price, Ernest Lawson, Canadian-American (1930); Guy Pène du Bois, Ernest Lawson (1932); H. & S. Berry-Hill, Ernest Lawson: American Impressionist (1968); A.L. Karpiscak, Ernest Lawson 1873-1939 (1979); M. O'Brien, Ernest Lawson (1873-1939) from Nova Scotia Collections (1983).