Le Drapeau de Carillon

« Le Drapeau de Carillon », légende canadienne. Chant pour voix et piano composé (1858) par Charles Wugk Sabatier sur 4 des 32 stances d'un poème patriotique du même titre écrit (1858) par Octave Crémazie. Alfred Paré, accompagné de Sabatier, en donna la première audition à Québec le 15 mai 1858.

Le Drapeau de Carillon

« Le Drapeau de Carillon », légende canadienne. Chant pour voix et piano composé (1858) par Charles Wugk Sabatier sur 4 des 32 stances d'un poème patriotique du même titre écrit (1858) par Octave Crémazie. Alfred Paré, accompagné de Sabatier, en donna la première audition à Québec le 15 mai 1858. La chanson commémore le 100e anniversaire de la victoire de Montcalm sur les troupes britanniques à Fort Carillon (Ticonderoga, N.Y.). Elle fut publiée chez J. & O. Crémazie (1858) et dans la troisième édition du Chansonnier des collèges (1860). De nombreuses éditions et réimpressions ultérieures témoignent de sa popularité. Il fut publié sous le titre « Ô Carillon » par La Bonne Chanson en 1938. Joseph Saucier l'a enregistrée à deux reprises chez HMV. Antoine Dessane composa aussi (1861) un chant intitulé « Le Drapeau de Carillon », qui reprend le poème de Crémazie et dont la musique est celle de sa propre chanson de 1862, « La Mère canadienne », paroles d'Emmanuel Blain de Saint-Aubin. Les deux versions de ce chant ont été publiéées dans le PMC (vol. VII). Le Drapeau de Carillon est aussi le titre d'une pièce historique de Laurent-Olivier David (1902) et d'un jeu choral dramatique du Père Gustave Lamarche (1937). Ces deux oeuvres s'inspirent du chant de Sabatier, tout comme les compositions de Joseph Vézina et de Benoît Poirier.


Lecture supplémentaire

  • Crémazie, Octave. Oeuvres, I - Poésies, ed Odette Condemine (Ottawa 1972)

    Condemine, Odette. 'Le Drapeau de Carillon,' Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec, vol 1, ed Maurice Lemire (Montreal 1978)