Leduc, Pierre

Pierre Leduc. Pianiste, compositeur, arrangeur (Montréal, 27 juillet 1941). B.Mus. (Montréal) 1977. Élève d'Auguste Descarries, Leduc étudia également au CMM (1956-57) et à l'Université de Montréal (1971-77).

Leduc, Pierre

Pierre Leduc. Pianiste, compositeur, arrangeur (Montréal, 27 juillet 1941). B.Mus. (Montréal) 1977. Élève d'Auguste Descarries, Leduc étudia également au CMM (1956-57) et à l'Université de Montréal (1971-77). À 14 ans, il était accompagnateur dans des cabarets de Montréal, et à 16 ans, il commença à jouer du jazz sous l'influence d'Erroll Garner. Leduc devint une figure importante parmi les artistes de jazz de Montréal des années 1960 et un exécutant au style personnel dont « l'audacieuse approche au piano reflète une compréhension des valeurs inhérentes à des pianistes aussi divers que Lennie Tristano, Bud Powell, Thelonious Monk et Cecil Taylor » (John Norris, Coda, août 1972), bien que sa formation classique fût encore manifeste. À la tête de son groupe (un trio, un quatuor ou un quintette), il a joué dans des clubs (entre autres, à la Tête de l'Art en 1962 et 1963, au Jazz Hot de 1963 à 1965 et à la Jazztek à la fin des années 1960), aux festivals de jazz de Montréal de l'époque (accompagnant Coleman Hawkins en 1963), ainsi qu'à l'Expo 67. Il se produisit également avec Walter Boudreau et Lee Gagnon et on put l'entendre fréquemment sur les ondes de la radio de la SRC, à l'émission « Jazz en liberté ». Après une tournée de 100 concerts en 1969-70 pour les JMC, il passa du jazz à la musique pop et travailla à la fois pour la SRC, comme dir. mus. pour Claude Léveillée (1970-72) et Ginette Reno (1973-76), et comme accompagnateur d'Angèle Arsenault, Edith Butler, François Dompierre, Diane Dufresne et Jean-Pierre Ferland. En 1983, il revint au jazz et fut pendant plusieurs années le pianiste hôte du FIJM pour les jam sessions suivant les concerts, tout d'abord à l'hôtel du Parc (où il donna le coup d'envoi à la politique de présenter du jazz toute l'année, politique qui se poursuivit jusqu'en 1987) et plus tard à l'hôtel Méridien. Il se produisit au FIJM comme tel en 1985. Leduc a écrit de nombreuses pièces pour groupes de jazz (dont Synchronisation, enregistrée aussi par Boudreau), des partitions pour des émissions dramatiques de Marie-Claire Blais, Michel Tremblay, Paul Dupuis et d'autres présentées à la télévision de la SRC, la musique de « La Croqueuse de 222 », chanson de Pauline Julien, et des arrangements pour Léveillée et Reno. Il a enseigné à l'UQAM (1976-81), au cégep de Drummondville (1980-83) et, à partir de 1984, à l'Université de Montréal.

Discographie

Information : Donato cb, Normand perc; 1966; Élysée ELS-2003.

Pierre Leduc et son quatuor : Barley sax et cl, Haynes cb, Wikjord perc; 1967; RCI 267.

Pierre Leduc, renaître : orch et ch, Stanciu fl de Pan, J.-M. Benoît guit, Donato cb, Provençal batterie, Leduc p, c orch et compositeur; 1977-78; Martin M-16210.

Autres micr. comme sideman avec Boudreau, Gagnon, le sax tén Billy Robinson (Evolution's Blend, 1972, RCI-375) et la chanteuse et poétesse Marie Savard (Marie Savard, 1966, Apex ALF-1574); et comme accompagnateur, arr et c orch pour Léveillée et Reno.


Lecture supplémentaire

  • Bourgeault, Pierre. 'L'Émotion, la vie, le jazz: Pierre Leduc,' Montreal La Presse, 25 Apr 1964

    Gallagher, Greg. 'A jazz pianist turns to the classical,' CanComp, 111, May 1976

    Gilmore, John. Who's Who of Jazz in Montreal: Ragtime to 1970 (Montreal 1989)