Lefebvre, Charles-Hugues

Charles-Hugues Lefebvre. Maître de chapelle, musicographe, critique, professeur (Saint-Hugues, est de Montréal, 28 août 1864 - Montréal, 22 février 1948). Pendant ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe, il étudia le piano et le chant.
Charles-Hugues Lefebvre. Maître de chapelle, musicographe, critique, professeur (Saint-Hugues, est de Montréal, 28 août 1864 - Montréal, 22 février 1948). Pendant ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe, il étudia le piano et le chant.


Lefebvre, Charles-Hugues

Charles-Hugues Lefebvre. Maître de chapelle, musicographe, critique, professeur (Saint-Hugues, est de Montréal, 28 août 1864 - Montréal, 22 février 1948). Pendant ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe, il étudia le piano et le chant. Il fut ordonné prêtre en 1901 dans la Compagnie de Jésus et il compléta sa formation musicale par des cours privés et un séjour chez les Bénédictins de Solesmes (1903). Maître de chapelle aux églises du Gesù à Montréal (1903-15, 1929-37) et Notre-Dame-du-Chemin à Québec (1923-29) ainsi qu'au collège des Jésuites de Québec (1937-41), il contribua à la restauration du chant d'église conformément au Motu proprio de Pie X (1903). À cet effet, il fonda et dirigea à Québec un choeur mixte, la Chorale Désy (1924-29). Guillaume Dupuis et Henri Gagnon furent parmi ses élèves. Sous divers pseudonymes il publia de nombreux articles dans Le Messager canadien (1899-1909), Le Devoir (v. 1910), La Musique (1919-22) et surtout dans le quotidien L'Action catholique où, sous la signature de L.A. Muzette, il rédigea une chronique hebdomadaire (Québec 1924-28). En 1908 parut à Montréal le Manuel de prières, de chants liturgiques et de cantiques notés à l'usage de tous les fidèles de R. Vandandaigue, jésuite. Auteur de la préface, Lefebvre est généralement reconnu aujourd'hui comme le principal responsable de la partie musicale de l'ouvrage qui eut trois éditions subséquentes (Paris 1924, 1929, 1931) et fut aussi utilisé dans les écoles et collèges de France. Il édita aussi Documents officiels sur la musique sacrée parus depuis cinquante ans (Montréal 1934). On lui doit un offertoire de la messe des morts, « Domine Jesu Christe », psalmodie à l'unisson avec solistes et quatuor ad lib. (Schola cantorum de Montréal 1921) ainsi que des cantiques et harmonisations diverses.


Lecture supplémentaire

  • Bernier, Alfred. 'Nécrologie,' Lettres du Bas-Canada, vol 2, Montreal 1948

    Litterae annuae Provincial Canadae Inferioris S.J. (Montreal 1951)

    Musiciens canadiens