Barkin, Leo

Leo Barkin. Pianiste, professeur, répétiteur (Varsovie, 18 mai 1905, naturalisé canadien 1931 - Toronto, 2 décembre 1992). Artist Diploma h.c. (RCMT) 1989.

Barkin, Leo

Leo Barkin. Pianiste, professeur, répétiteur (Varsovie, 18 mai 1905, naturalisé canadien 1931 - Toronto, 2 décembre 1992). Artist Diploma h.c. (RCMT) 1989. Il étudie avec son père pendant son enfance en Ukraine et, dès l'âge de huit ans, il commence à accompagner au piano les élèves d'Abraham Barkin. À 12 ans, il se produit comme soliste et accompagnateur en Ukraine et en Pologne. En 1926, il vient retrouver son père à Toronto, où il est d'abord accompagnateur pour des films muets et des vaudevilles au théâtre Rialto avant de se produire sur les ondes de la station radiophonique CKNC et, plus tard, de diverses autres stations de radio privées et de la CCR (SRC). Au cours des 50 premières années de la radio canadienne, il participe à plus d'émissions que tout autre pianiste. Il est aussi professeur de piano jusqu'en 1953, puis il continue à être répétiteur pour des chanteurs et instrumentistes. Jusqu'en 1989, il se produit encore à l'occasion.

Sa facilité d'adaptation et ses dons en lecture à vue font de lui un des principaux accompagnateurs au Canada. Barkin accompagne des instrumentistes à cordes tels que Mishel Piastro, Gregor Piatigorsky, William Primrose, Ruggiero Ricci, Joseph Szigeti et Zara Nelsova, ainsi que des chanteurs comme Igor Gorin, Dorothy Maynor, Jarmila Novotna, Jan Peerce, Leontyne Price, Lawrence Tibbett, Richard Tucker et Jon Vickers. « Être accompagnateur, c'est être un autre que soi-même » affirmait Barkin à la radio de la SRC (17 juin 1976). Il fait des enregistrements avec Hyman Bress, John Dembeck, Avrahm Galper, Betty-Jean Hagen, Marta Hidy, Charles Jordan, Kathleen Parlow, Albert Pratz et d'autres (voir DISCOGRAPHIES des précités). Il aide de nombreux jeunes artistes à leurs débuts et se fait entendre avec le Quatuor à cordes Parlow et d'autres formations. Il est pianiste attitré des Concerts symphoniques Promenade, de l'Orchestre symphonique de la SRC et, pendant plus de 25 ans, de l'Orchestre symphonique de Toronto. Il est à plusieurs reprises le soliste de la Rhapsody in Blue de Gershwin, notamment en 1941 sous la direction de Paul Whiteman. Il enregistre la musique de compositeurs canadiens tels que Fleming, Glick, Morawetz et Willan. Barkin joue au Festival de Stratford et dans d'autres centres de l'Ontario, mais rarement en dehors de cette province. Récipiendaire de la médaille du Conseil canadien de la musique en 1971, il fait l'objet d'un documentaire radiophonique présenté par la SRC le 17 juin 1976 dans lequel il affirme qu'« être accompagnateur, c'est être l'esprit de quelqu'un d'autre » et son associé de longue date Albert Pratz le qualifie de « musicien complet ». Barkin est membre à vie de la Toronto Musicians' Association.

Voir aussi Sara Barkin, sa sœur, et Jack Barkin, son frère.

Bibliographie

William LITTLER, « Music's forgotten man likes it that way », Daily Star (Toronto, 29 mai 1971).

« Leo Barkin played piano for top stars », Toronto Star (4 déc. 1992).


Lecture supplémentaire

  • Littler, William. 'Music's forgotten man likes it that way.' Toronto Daily Star, 29 May 1971

    'Leo Barkin played piano for top stars,' Toronto Star, 4 Dec 1992