Destroismaisons, Léon

Léon Destroismaisons. Organiste, professeur, compositeur (Sainte-Anne-de-la-Pocatière, auj. La Pocatière, Québec, 2 mars 1890 - Saint-Pacôme, Québec, 3 février 1980).

Destroismaisons, Léon

Léon Destroismaisons. Organiste, professeur, compositeur (Sainte-Anne-de-la-Pocatière, auj. La Pocatière, Québec, 2 mars 1890 - Saint-Pacôme, Québec, 3 février 1980). Parallèlement à des études classiques et théologiques qui le conduisirent à la prêtrise, il fit des études musicales avec l'abbé Joseph Bourque au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, où il enseigna plus tard l'orgue et l'harmonie tout en continuant des études de piano et d'orgue avec Henri Gagnon (1914-25). En 1925, une bourse du gouvernement du Québec lui permit d'entreprendre un séjour en Europe. À Paris, il suivit les cours de Maurice Sergent et Marcel Dupré (orgue), Simone Plé (piano), Georges Caussade (harmonie et contrepoint), Vincent d'Indy (composition), Henri Potiron et Auguste Leguennant (grégorien). Il obtint un diplôme de l'Institut grégorien (1929). Dès son retour, il reprit son poste de professeur à Sainte-Anne-de-la-Pocatière où il enseigna jusqu'en 1965 et, en 1931, il devint professeur titulaire à l'Université Laval. Il assuma la présidence de la Commission de musique sacrée du diocèse de Sainte-Anne et rédigea la chronique historique de la musique du collège de Sainte-Anne depuis sa fondation jusqu'en 1910. Entre 1929 et 1962, il donna plus de 30 concerts d'inauguration d'orgues au Québec et au Nouveau-Brunswick. En collaboration avec Louis-Philippe Morneau, il prépara un manuel de cantiques et chants religieux destiné surtout aux séminaristes, Manuel de chants sacrés (Paris, Tournai, Rome 1940). Il a composé plusieurs chants et cantiques, une cantate ainsi qu'une composition pour grand orgue sur le thème, très courant à l'époque, des « Adieux des finissants » du collège de Sainte-Anne; cette dernière a été enregistrée par Sylvain Doyon (Interdisc S-100527). Le chanoine Destroismaisons compta parmi ses élèves Antoine Bouchard, Sylvain Doyon, Pierre Dussault, André Gagnon, Yvon Larrivée, Maurice Lebel et Clermont Pépin.