L'Ermitage

L'Ermitage. Salle située dans un pavillon du collège de Montréal, chemin de la Côte-des-Neiges, à la hauteur de l'avenue Docteur-Penfield. Construite en 1914, elle servit d'abord pour les séances des élèves.

L'Ermitage

L'Ermitage. Salle située dans un pavillon du collège de Montréal, chemin de la Côte-des-Neiges, à la hauteur de l'avenue Docteur-Penfield. Construite en 1914, elle servit d'abord pour les séances des élèves. L'intérieur fut restauré (1941-42) par les Messieurs de Saint-Sulpice, propriétaires de l'établissement : on installa environ 600 fauteuils fixes au parterre et dans la galerie semi-circulaire; la scène fut agrandie et le nom de L'Ermitage lui fut donné en raison de son isolement relatif. Cette salle à l'acoustique remarquable a accueilli la Petite symphonie de Montréal pendant 10 saisons (1942-52). Elle fut le théâtre des représentations inusitées de la Passion selon saint Matthieu, avec mise en scène, en avril 1943 et 1944 sous la direction de Wilfrid Pelletier. Elisabeth Schumann y donna un récital mémorable en 1949. D'autres groupes utilisèrent cette salle tels le Quatuor à cordes McGill ainsi qu'un orchestre dirigé par Alexander Brott, la Société de musique canadienne et le Quatuor à cordes de Montréal. La SRC y diffusa en direct des émissions publiques, notamment « Radio-Carabin » (1944-53) et le concours « Nos futures étoiles » (1947-55). Les manifestations publiques diminuèrent puis disparurent complètement à la suite d'un contrat (1947-67) qui assurait à la SRC l'usage quasi exclusif de la salle. Au début des années 1970, la salle fut de nouveau réservée aux élèves du collège. Pendant trois décennies, L'Ermitage fut un centre artistique d'importance où se tinrent aussi des représentations théâtrales et des expositions.