Les Amis de l'orgue de Québec

Les Amis de l'orgue de Québec.

Les Amis de l'orgue de Québec

Les Amis de l'orgue de Québec. Société sans but lucratif fondée en 1966 par des organistes de Québec à l'instigation d'Antoine Bouchard, dans le but de promouvoir l'orgue à tuyaux par des récitals et des concerts, des conférences, des visites d'instruments, la publication d'un bulletin et des activités à caractère éducatif. Au nombre des fondateurs figurent Jean-Marie Bussières, Marius Cayouette, Claude Lagacé, Claude Lavoie, Matthias Pelletier et Paul-Émile Talbot. Incorporée en 1972, la société est présidée tout d'abord par Pierre Boutet (1972-1985).

La société présente entre cinq et dix concerts par année et s'efforce de mettre en valeur les plus beaux instruments de la vieille capitale, entre autres ceux des églises Saint-Jean-Baptiste, Saints-Martyrs-Canadiens, St-Roch, Très-Saint Sacrement et Saint-Ambroise de Loretteville ainsi que celui de la basilique Notre-Dame de Québec, dont la restauration est terminée en 1985. Participent à ces concerts des organistes locaux et étrangers aussi connus que Marie-Claire Alain, Gaston Arel, E. Power Biggs, Antoine Bouchard, Jean-Marie Bussières, Michel Chapuis, Pierre Cochereau, Raymond Daveluy, Anton Heiller, Peter Hurford, André Isoir, Claude Lagacé, Mireille et Bernard Lagacé, Jean Langlais, Claude Lavoie, Lucienne L'Heureux-Arel, Gaston Litaize, André Marchal, Antoine Reboulot, Lionel Rogg et Luigi Fernandino Tagliavini, ainsi que nombre d'organistes de la génération suivante. La SRC retransmet quelques-uns de ces concerts.

Entre 1974 et 1976, l'oeuvre intégrale pour orgue de Bach est jouée à l'occasion du tricentenaire de fondation du diocèse de Québec. Parmi les organistes qui participent à ce concert ambitieux, nommons Mireille Lagacé, Jacques Montgrain, Gaston Arel, Antoine Reboulot, Noëlla Genest, Sylvain Doyon, Antoine Bouchard, Monique Gendron, Lucienne L'Heureux-Arel, Robert Girard, Lucien Poirier, Raymond Daveluy et Bernard Lagacé. En 1979, l'organiste Louise Fortin et un chœur d'hommes dirigé par Paul Cadrin interprètent la Messe des Paroisses de Couperin. En 1981, une œuvre commandée par Marc Gagné, intitulée Cérémonial d'orgue pour la fête de la Transfiguration, est créée par Robert Girard. En 1986, un festival en hommage à Louis Vierne permet de présenter l'intégrale de ses symphonies par un groupe d'organistes québécois. En 1990, Sylvain Caron interprète l'oeuvre pour orgue de César Franck à l'occasion du centenaire de sa mort. Quelques concerts spéciaux sont présentés en collaboration avec divers ensembles vocaux ou instrumentaux dont l'Orchestre symphonique de Québec, et l'Orchestre de chambre de la SRC à Québec. En 1987, la société participe à la publication et à la présentation en concert d'une collection d'oeuvres d'Henri Gagnon et de quelques compositeurs canadiens regroupées dans le recueil Le Tombeau de Henri Gagnon (Ostiguy 1987).

En 1997, pour marquer leur 30e anniversaire, Les Amis de l'orgue présentent un concert de la Troisième symphonie pour orgue et orchestre de Saint-Saëns et du Concerto en mi majeur pour orgue et orchestre de Daveluy par l'organiste de renom Raymond Daveluy et l'Orchestre symphonique de Québec. Depuis 1968, la société publie, deux à trois fois l'an, le Bulletin des Amis de l'orgue de Québec, seule publication québécoise dévolue exclusivement à l'actualité du monde de l'orgue au Québec. En 1978 est lancé Jeux d'orgue, programme structuré d'initiation à l'orgue offert aux écoliers et à certains groupes d'adultes du Québec métropolitain et de l'extérieur.

D'autres sociétés Les Amis de l'orgue sont fondées ailleurs au Québec : à Rimouski (1971), La Tuque (1980), Chicoutimi (1984) et Montréal (1990).