Forges Saint-Maurice, Les

Les Forges, qui étaient la fonderie la plus avancée du point de vue technologique en Amérique au cours de leurs cent premières années d'existence, étaient depuis longtemps dépassées au moment de leur fermeture en 1883.

Saint-Maurice, Forges
L'édifice principal des Forges Saint-Maurice, construit vers 1735 (photo de Luc Noppen).
Saint-Maurice, Forges
L'exploitation du fer débute en 1733, à environ 12 kilomètres de la rivière Trois-Rivières. Un ruisseau qui se jette dans la rivière Saint-Maurice fournit la force hydraulique, et, pour faire fondre le minerai dans les fournaises, on utilise du charbon produit localement (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada/C-4356).

Forges Saint-Maurice, Les

  Les Forges Saint-Maurice (dites Forges du Saint-Maurice) constituent la première industrie lourde au Canada. Les dépôts de minerai de fer de la région du Saint-Maurice près de TROIS-RIVIÈRES sont développés par la deuxième compagnie dotée d'une concession de monopole (25 mars 1730) et profitent de subventions de l'État, après l'échec de la première. La production de fer commence en 1738 et se poursuit de façon plus ou moins ininterrompue jusqu'à la fermeture des forges à la fin du XIXe siècle. La faillite de F.E. Cugnet, directeur de la compagnie, amène l'État à en reprendre le contrôle en 1742. Après le TRAITÉ DE PARIS de 1763, la Couronne britannique en devient le propriétaire. L'entreprise métallurgique est alors dirigée par des preneurs à bail, dont le plus important sera Matthew Bell dans les années 1800-1845.

Les Forges, qui étaient la fonderie la plus avancée du point de vue technologique en Amérique au cours de leurs cent premières années d'existence, étaient depuis longtemps dépassées au moment de leur fermeture en 1883. L'entreprise employait plus 100 artisans spécialisés et de 300 à 400 ouvriers et produisait du fer forgé et des produits moulés comme des marmites, des casseroles et des poêles. En 1747, des expériences de fabrication d'acier et de fonte de canon avaient échoué. La main-d'oeuvre, d'abord venue des régions productrices de fer de la Bourgogne, se développe en communauté distincte, vivant dans la première VILLE FERMÉE au Canada. En 1973, les Forges du Saint-Maurice sont devenues un parc historique national et des recherches archéologiques se poursuivent sur le site.

Voir aussi SIDÉRURGIE.