Les Gens de mon pays

« Les Gens de mon pays ». Cette chanson, paroles et musique de Gilles Vigneault, fut écrite en 1965. Placée sous le signe de l'amitié, de la fidélité et de l'aventure collective, elle met en lumière l'honnêteté, la sagesse et l'humour des Québécois.
« Les Gens de mon pays ». Cette chanson, paroles et musique de Gilles Vigneault, fut écrite en 1965. Placée sous le signe de l'amitié, de la fidélité et de l'aventure collective, elle met en lumière l'honnêteté, la sagesse et l'humour des Québécois.


Les Gens de mon pays

« Les Gens de mon pays ». Cette chanson, paroles et musique de Gilles Vigneault, fut écrite en 1965. Placée sous le signe de l'amitié, de la fidélité et de l'aventure collective, elle met en lumière l'honnêteté, la sagesse et l'humour des Québécois. Suivant un mouvement continu, la mélodie, près du récitatif, présente des contours très simples et rejoint progressivement l'apogée du texte qui lance un vibrant appel à la libération : « Je vous entends passer comme glace en débâcle, je vous entends demain parler de liberté. » La chanson a contribué à l'émergence d'un courant nationaliste dans les années 1960 dont elle fut aussi le reflet. Elle fut enregistrée notamment par l'auteur (Gilles Vigneault à la Comédie-Canadienne, Récital à la Comédie-Canadienne, Musicorama et Les Gens de mon pays), les Cabestans, le Choeur V'là l'bon vent, Renée Claude, Pauline Julien, Michel Louvain, Fabienne Thibeault et Louise Poulin. En France, elle a été interprétée entre autres par Catherine Sauvage, et en Belgique, par Jules Beaucarne qui l'a traduite en flamand. « Les Gens de mon pays » est aussi le titre d'un recueil de poèmes, de contes et de chansons de Vigneault (Québec 1967). Le texte en vers est reproduit dans les livres Gilles Vigneault de Lucien Rioux (Paris 1969) et Québec ou Presqu'Amérique de Claude Pruhlière (Paris 1974). La chanson a été publiée par les Éditions du Vent qui vire. Elle ne doit pas être confondue avec « Gens du pays », également de Vigneault.