Letondal, Paul

Paul Letondal. Pianiste, organiste, violoncelliste, professeur, compositeur (Montbenoît, près Besançon, France, 25 janvier 1831 - Montréal, 24 juillet 1894).

Letondal, Paul

Paul Letondal. Pianiste, organiste, violoncelliste, professeur, compositeur (Montbenoît, près Besançon, France, 25 janvier 1831 - Montréal, 24 juillet 1894). Atteint de cécité dans son enfance, il reçut sa formation à l'Institut des jeunes aveugles de Paris, travaillant le piano avec Kalkbrenner ou l'un de ses disciples. Il arriva à Montréal en 1852 et, à la demande des Jésuites, devint professeur au collège Sainte-Marie et organiste à la chapelle du Gesù (1852-69). Le 27 décembre 1854, « l'inimitable violoncelliste aveugle » exécuta à la salle Bonsecours Souvenir de Norma et Fantaisie brillante sur des thèmes russes et écossais de Franchomme ainsi qu'une Grande fantaisie concertante sur les airs nationaux, la Canadienne, God Save the Queen et Saint Patrick's Day d'un compositeur anonyme (Letondal lui-même?). Au piano, il exécuta Souvenir de France, une « grande fantaisie » de sa composition, et accompagna son élève Denise Rapin, « prima donna canadienne » de 12 ans! Dans La Minerve de janvier 1855, Letondal & Cie s'annonçaient comme importateurs de pianos français.

Vraisemblablement le premier musicien aveugle à se fixer au Canada, Letondal eut de remarquables élèves dont Édouard Clarke, Euphémie Coderre, Dominique Ducharme, Joseph-A. Fowler, Gustave Gagnon, Calixa Lavallée, Clarence Lucas, Salomon Mazurette, Charles-Marie Panneton, Marie Regnault, Moïse et Joseph Saucier, Marguerite Sym, Eugénie Tessier et Antoinette Wilscam. Il fut membre fondateur de l'AMQ et en devint le prés. (1882-83 et 1888-89). Il fut également membre fondateur et dir. de La Revue canadienne. À partir de 1876, il collabora avec Rosalie Euvrard à structurer l'enseignement de la musique à l'Institut Nazareth. Homme cultivé et musicien émérite, Paul Letondal doit être considéré comme l'un des pionniers de la vie musicale professionnelle au Canada. En 1860, il avait épousé Élisabeth (Élise) Gagnon, soeur d'Ernest et de Gustave Gagnon. Voir aussi Les Aveugles.

Voir aussi Arthur Letondal, son fils, et Henri Letondal, son petit-fils.


Lecture supplémentaire

  • Gagnon, Blanche. 'Paul Letondal 1831-1894,' La Musique, vol 2, Mar 1920

    Laurendeau, Arthur. 'Musiciens d'autrefois: Paul Letondal,' Action nationale, vol 36, Dec 1950