Lichti, Daniel

Concerts et oratoriosAu début de sa carrière, Lichti est avant tout chanteur d'oratorio et il se produit pour la première fois comme soliste en 1979, dans Ein Deutsches Requiem de Brahms, avec la Fédération chorale de l'Ontario (voir Choirs Ontario) dirigée par Helmuth Rilling.


Lichti, Daniel

 Daniel (Lee) Lichti. Basse chantante, professeur, fermier (New Hamburg, Ont., 12 avril 1951). D'origine mennonite, Lichti chante, enfant, dans le chœur de son église. Il étudie à l'Université Wilfrid Laurier avec Victor Martens (1969-1972) et lors des ateliers d'opéra de l'université (étés 1972-1974), au département d'opéra de l'Université de Toronto (University of Toronto Opera Division) avecLouis Quilico (1974-1975), et à la Nordwestdeutsche Musikakademie de Detmold avec Theo Lindenbaum (1975-1978). Il remporte en 1974 le premier prix du concours de l'Edward Johnson Music Foundation, et plusieurs prix importants ainsi que des bourses, dont l'une, subvenant à tous ses frais, lui permet de suivre les classes de maître de lied données par Peter Pears (1981). En 1974, il fait ses débuts au Festival de Stratford, dans The Medium de Menotti, sous la direction de Raffi Armenian.

Concerts et oratorios
Au début de sa carrière, Lichti est avant tout chanteur d'oratorio et il se produit pour la première fois comme soliste en 1979, dans Ein Deutsches Requiem de Brahms, avec la Fédération chorale de l'Ontario (voir Choirs Ontario) dirigée par Helmuth Rilling.Il fait ses débuts à New York en 1985 dans la Passion selon St Jean de Bach avec le Florilegium Choir à l'Alice Tully Hall et il chante à Carnegie Hall en 1990 dans la Passion selon St Matthieu de Bach avec l'Orchestre de St Luke. Il est soliste pour Rilling à plusieurs occasions, dont une tournée européenne en 1988 avec le Gaechinger Kantorei de Rilling, une représentation de la Messe en si mineur de Bach au Festival Choral International 1989 à Toronto et une représentation avec l'Orchestre de chambre de Los Angeles diffusée par PBS (1990).

Connu en particulier pour ses interprétations des œuvres de J.-S. Bach, il participe à de nombreux spectacles mettant ce dernier à l'honneur : avec le Carmel Bach Festival, le New England Bach Festival, l'Oregon Bach Festival et, régulièrement à partir de 1985, le Bethlehem Bach Festival. Avec ce dernier chœur, il se produit aussi au John F. Kennedy Center à Washington (1999) et au Carnegie Hall (2000) et il fait une tournée du Royaume-Uni en 2003.

Il se produit avec la plupart des grands orchestres canadiens, fait des tournées avec Tafelmusik et avec le Canadian Chamber Ensemble, apparaît avec l'Orchestre symphonique de San Francisco et d'autres orchestres américains, avec le Washington Bach Consort et des chœurs comme les Richard Eaton Singers, le Chœur philharmonique de Kitchener-Waterloo, les Menno Singers, le Chœur Mendelssohn de Toronto et le Vancouver Chamber Choir. Il participe au Festival du printemps de Guelph, à Quinte Summer Music, à l'Elora Festival, à Festival Canada, au Ottawa Chamber Music Festival et à d'autres événements similaires.

Lichti ne chante qu'occasionnellement des œuvres de Canadiens, mais il interprète Ballad of Saint George de Ruth Watson Henderson à l'Elora Festival de 1991 et il crée l'Oratorio Terezin de Ruth Fazal à Toronto en 2003.

Opéra, enseignement et élevage
Lichti continue à gérer l'élevage de cochons familial à New Hamburg (Ont.) jusqu'en 1992, lorsqu'il décide de poursuivre sa carrière musicale à temps plein et accepte graduellement de plus en plus d'engagements d'opéras. Au Canada, il chante Polyphemus dans Acis and Galatea de Haendel pour l'Opera Atelier, Don Alfonso dans Così Fan Tutti pour l'Opéra de Québec (1995) et pour l'Opéra de Montréal (2000), le Roi dans Ariodante de Haendel pour Opera In Concert (2001) et Bertolo dans Marriage of Figaro pour l'Opéra de Montréal (2003). Ailleurs, Lichti est Polyphemus dans Carmel, en Californie (1992), et il fait ses débuts avec le Rome Opera en 1998, dans le rôle d'Achilla dans Guilio Cesare de Haendel (un rôle qu'il interprète aussi pour la Handel and Haydn Society de Boston).

En 1998, Lichti est nommé professeur associé à l'Université Wilfrid Laurier.

Récitals et concerts de 1992 à 2005
Lichti est l'un des interprètes d'oratorio les plus prisés du Canada et il se produit régulièrement en concert et en récital dans toute l'Amérique du Nord. Il enregistre également beaucoup. Il chante des lieder et travaille avec la pianiste Janina Fialkowska pour interpréter et enregistrer des mélodies de Brahms et de Schumann. Classical Music Magazine rapporte que « son aisance en allemand, sa compréhension d'un style cultivé et son sens scrupuleux de la musique font de Lichti un interprète de lied de premier rang » (décembre 1998). Il explore brièvement la musique populaire et interprète des chansons de Leonard Bernstein et de George Gershwin avec Catherine Robbin.

Récompenses et distinctions
La voix de Lichti est celle d'un baryton « spinto » de caractère lyrique et dramatique et est qualifiée de « riche acajou ». Il reçoit plusieurs bourses du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de l'Ontario, il est nommé interprète exceptionnel au concours des Étoiles du Maurier (voir Les Arts du Maurier Ltée) en 1986 et est finaliste du Concours Joy in Singing (1990). Son enregistrement Songs of Hugo Wolf obtient une nomination aux prix Juno et est désigné « choix des critiques » par le magasine Gramophone.

Discographie (sélection)

Bach Missa brevis en sol BWV 235 : O de chamb de la Radio polonaise, London Pro Musica, H. Dyck et A. Duczmal c orch; 1986; SeeArts EJC-02.

Christmas in Leipzig : Bach Cantates BWV 63, BWV 65; Bach Choir of Bethlehem, Bach Festival O, Funfgeld c orch; 1988; Bach Choir of Bethlehem BCB-8801 et Dorian DOR-90113 (CD).

Songs of Hugo Wolf : Shrut p; 1989; Dorian DOR-90131 (CD).

Wachet Au! : Bach Cantates BWV 56, BWV 140; Bach Choir of Bethlehem, Bach Festival O, Funfgeld c orch; 1989; Dorian DOR-90127 (CD).

Schwanengesang : Schubert; Fialkowska p; 1994; Opening Day Records, ODR 9302.

The Gift of Messiah : H. Dyck dir, avec H. Schellenberg, Catherine Robbin, Paul Frey; 1994; Opening Day ODR 9304.

Daniel Lichti Sings Brahms and Schumann : Fialkowska p; 1998; Opening Day ODR 9311.

Oratorio Terezin : Ruth Fazal; Kirk Trevor dir; 2003; Tributary Music.

Bibliographie

Cynthia DANN-BEARDSLEY, « Music not math », Performing Arts in Canada, XXV (print. 1989).

Catherine KENTRIDGE, « Lichti builds on Canada's singing tradition », Classical Music Magazine (fév.-mars 1994).

Robert HOSHOWSKY, « Daniel Lichti : Lieder of the pack », Performing Arts, XXXII, n 1.

Nancy SILCOX, Roads of the Heart : Fifty People Who Followed Their Passion (New Hamburg, Ont. 2002)


Lecture supplémentaire

  • Dann-Beardsley, Cynthia. ' Music not math,' Performing Arts in Canada, vol 25, Spring 1989

    Kentridge, Catherine. "Lichti builds on Canada's singing tradition," Classical Music Magazine, Feb/Mar 1994

    Hoshowsky, Robert. "Daniel Lichti: Lieder of the pack," Performing Arts, vol 32, no. 1

    Silcox, Nancy. Roads of the Heart: Fifty People Who Followed Their Passion (New Hamburg, Ont, 2002)