Lois concernant le transfert des ressources naturelles, 1930



Lois concernant le transfert des ressources naturelles, 1930

Les provinces du Manitoba, de la Saskatchewan et de l'Alberta ont chacune fait l'objet d'une loi, en vertu de laquelle le gouvernement fédéral rend aux provinces des Prairies la juridiction qu'il a exercée sur les terres de la Couronne et les ressources naturelles de la région depuis qu'il a acheté ces terres à la Compagnie de la baie d'Hudson en 1870. Le gouvernement fédéral croyait qu'il devait contrôler les terres et les ressources pour avoir les moyens d'atteindre l'objectif national de peupler rapidement les PRAIRIES OCCIDENTALES en les rendant productives et en les intégrant dans l'économie nationale. Or, ce sujet devient vite un grief populaire dans l'Ouest, où l'on considère que le contrôle fédéral relègue les provinces à un statut de seconde classe au sein de la confédération, et résulte en la subordination des intérêts régionaux à des buts nationaux. Les lois concernant le transfert des ressources naturelles sont donc très populaires dans l'Ouest : elles symbolisent enfin l'égalité en droit de toutes les provinces canadiennes.